Ordonnances: la CFDT ira à l'intersyndicale pour "peser" sur les prochaines négociations

Ordonnances: la CFDT ira à l'intersyndicale pour "peser" sur les prochaines négociations

Publié le 09/10/2017 à 08:47 - Mise à jour à 10:29
© ALAIN JOCARD / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La CFDT participera lundi soir à la réunion intersyndicale prévue au siège de la CGT pour tenter de "peser ensemble" sur les prochaines réformes, mais refuse de faire un "baroud d'honneur" contre les ordonnances, a déclaré son secrétaire général, Laurent Berger, lundi sur RTL.

La CGT, la CFDT, FO, la CFE-CGC, la CFTC, Solidaires, l'Unsa, la FSU, ainsi que des organisations de jeunesse ont rendez-vous à 18H00 pour réfléchir à une action unitaire face aux projets du gouvernement.

"Ce soir nous allons à la réunion, c'est évident", a dit M. Berger, pour qui "si nous voulons peser ensemble sur la réforme de l'assurance chômage, sur la réforme de la formation professionnelle, (...) nous avons intérêt à parler d'une seule voix".

En revanche, concernant les ordonnances, "ça se joue dans l'écriture des décrets aujourd'hui, ça ne se joue pas principalement dans la rue", a estimé M. Berger, pour qui sur ce sujet, "aujourd'hui c'est dans les entreprises que nous pouvons nous mobiliser".

Interrogé pour savoir si sa centrale était prête à manifester pour faire un baroud d'honneur contre les ordonnances réformant le Code du travail, il a jugé que "le baroud d'honneur, c'est dramatique pour le syndicalisme".

"Le gouvernement attend peut-être un peu ça: un syndicalisme qui se marginalise en faisant croire qu'il est simplement dans un rôle de contestation. Je préfère être dans un rôle de construction", a-t-il expliqué.

"Il peut y avoir une attente de ranger le syndicalisme du côté du vieux monde, comme disent certains, et je n'ai pas envie de lui donner cette opportunité".

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, le 31 août 2017 à l'Hôtel Matignon, à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-