Une figure du grand banditisme grièvement blessée lors d'un règlement de comptes à Paris

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faite un don !

Une figure du grand banditisme grièvement blessée lors d'un règlement de comptes à Paris

Publié le 07/10/2018 à 12:42 - Mise à jour à 16:06
© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Deux hommes, dont une figure du grand banditisme, ont été grièvement blessés par balles dimanche à l'aube, à Paris, lors d'un probable règlement de comptes dans le quartier des Champs-Elysées, a-t-on appris de sources concordantes.

Connu pour de multiples braquages, Sophiane H. a été atteint de plusieurs balles alors qu'il se trouvait dans sa voiture en compagnie d'un autre homme, lui aussi très grièvement blessé, selon une source proche de l'enquête.

Les deux victimes ont été transportées entre la vie et la mort à l'hôpital de la Pitié Salpêtrière, à Paris, et à l'hôpital Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine), a précisé une source policière.

Selon les premiers éléments de l'enquête confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire parisienne, l'hypothèse du règlement de comptes est privilégiée, a indiqué une autre source policière.

Les deux hommes se trouvaient dans une voiture de marque Smart lorsqu'ils ont été pris pour cible par deux hommes circulant sur un deux roues, a affirmé la préfecture de police de Paris, confirmant une information du Parisien.

Plusieurs impacts de balles ont été relevés sur la carrosserie. Des détonations en rafale ont été entendues par des témoins auditionnés par la police, ont indiqué des sources concordantes.

Les faits se sont déroulés aux alentours de 6 heures du matin, avenue Georges-V, dans le quartier huppé des Champs-Elysées.

Âgé d'une quarantaine d'années, Sophiane H. a été soupçonné par la police d'une série de vols à main armée et de braquages de fourgons blindés dans les années 1990 et 2000.

Après plusieurs années de cavale, il avait été arrêté par la police en 2004.

En 2012, il avait été acquitté par la cour d'assises de Paris de l'attaque d'un fourgon blindé de la Brink's commis en mai 2002 en Seine-et-Marne. Deux hommes de l'entourage d'Antonio Ferrara étaient en revanche condamnés.

Sans jamais avoir pu l'établir avec certitude, Sophiane H. a été suspecté par la police d'avoir été l'organisateur principal de la spectaculaire "belle" de la prison de Fresnes, près de Paris, d'Antonio Ferrara le 12 mars 2003.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Deux hommes ont été blessées par balle dimanche matin dans le quartier des Champs-Elysées à Paris, après avoir été pris pour cible par des agresseurs circulant en deux-roues

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-