Perpétuité requise contre un père incestueux pour un double meurtre

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Perpétuité requise contre un père incestueux pour un double meurtre

Publié le 18/12/2018 à 16:24 - Mise à jour à 16:40
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Évreux

-A +A

La réclusion criminelle à perpétuité a été requise mardi devant la cour d'assises de l'Eure contre Denis Mannechez, 56 ans, pour le meurtre en 2014 de sa fille et ex-compagne, et celui d'un garagiste qui hébergeait la jeune femme.

Les "menaces de mort" à l'encontre de sa fille qui l'avait quitté pour "accéder à une vie normale", "l'acharnement à la retrouver", "sa décision de prendre l'arme chargée dans sa main, tout cela caractérise la préméditation. Le meurtre de Virginie, c'est un assassinat", a estimé lors des ses réquisitions l'avocat général Étienne Laguarigue De Survilliers.

La cour rendra se décision mercredi après un peu plus de deux semaines de procès.

"M. Mannechez ne supporte pas que sa fille, son esclave, sa chose, ne soit plus sous sa coupe", a ajouté le magistrat.

L'homme va utiliser comme alibi de récupérer le fils qu'il a eu avec sa fille pour se rendre sur le lieu du crime, à Gisors (Eure). Le jeune homme, aujourd'hui âgé de 16 ans, est partie civile, de même que les deux frères et les deux sœurs de Virginie Mannechez.

"Aux racines du mal, il y a la maltraitance des enfants, les viols, les menaces, l'emprise qu'il exerçait sur eux", a aussi dénoncé M. Laguarigue De Survilliers.

Denis Mannechez est poursuivi pour "homicide volontaire avec préméditation" sur sa fille, Virginie, qui était âgée de 33 ans, et pour le meurtre de l'employeur de la jeune femme, le gérant d’un garage automobile de 31 ans.

Lundi l'accusé, qui a perdu l'usage de la parole à la suite d'une tentative de suicide le jour des faits, le 7 octobre 2014, a demandé, par la voix du président de la cour, pardon aux victimes. "Je vous présente mes excuses et mes profonds regrets", a-t-il fait dire.

Durant le procès il a répondu aux questions soit par un signe de la main soit avec une tablette tactile, les réponses s’affichant sur des écrans.

Denis Mannechez a déjà été condamné en appel en 2012 à cinq ans de prison, dont trois avec sursis, pour des viols commis sur deux de ses filles dont Virginie. Leur mère avait été condamnée pour complicité.

Après sa sortie de prison fin 2013, Denis Mannechez a vécu en couple avec sa fille Virginie et leur enfant jusqu'à ce que, quelques semaines avant les faits, la jeune femme quitte le domicile et coupe toute relation avec son père.

Auteur(s): Par AFP - Évreux


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Ouverture du procès de Denis Mannechez (caché sur la droite) devant la cour d'assises d'Evreux pour le meurtre de sa fille, mère de son fils, le 3 décembre 2018

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-