PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

PMA: Agnès Buzyn "plutôt favorable à titre personnel"

Publié le 22/10/2017 à 14:43 - Mise à jour à 14:45
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'est dite dimanche "plutôt favorable à titre personnel" à la procréation médicalement assistée (PMA) ouverte à toutes les femmes, affirmant en revanche son opposition à la gestation pour autrui (GPA).

La ministre était interrogée au "Grand Jury" RTL/Le Figaro/LCI sur sa conviction personnelle quant à l'ouverture de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes qui sera débattue dans le cadre de la révision de la loi bioéthique en 2018.

"J'y suis plutôt favorable à titre personnel, mais il m'a fallu du temps pour savoir ce que vraiment je pensais sur ce sujet", a répondu Agnès Buzyn.

"J'écoute les arguments des uns, des autres. Je vois que ce droit ne retire rien à personne, je vois qu'il y a une immense différence entre la PMA et la GPA, qui elle, traite de la marchandisation du corps de la femme", a-t-elle poursuivi.

La ministre a rappelé que des discussions auraient lieu en 2018 dans le cadre d'états généraux de la bioéthique. "L'exécutif écoutera l'avis du Comité d'éthique qui s'est dit favorable, écoutera l'avis qui émergera des états généraux de la bioéthique et si cet avis est favorable, évidemment l'exécutif proposera un projet de loi", a-t-elle détaillé, appelant comme le président Emmanuel Macron à un "débat apaisé".

"Prenons le temps de discuter, prenons le temps de nous écouter", a-t-elle exhorté.

En revanche, la ministre de la Santé a affirmé son opposition à la GPA. "Pour moi, jamais. Je comprends totalement le désir d'enfant (...) Mais je sais ce que c'est que de porter un enfant pendant neuf mois dans son ventre".

"Indépendamment du fait que l'on paye, à titre individuel c'est quelque chose que je n'imaginerais pas pouvoir faire", a-t-elle dit.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-