Incendie à Aubagne: le trafic ferroviaire a été rétabli

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Incendie à Aubagne: le trafic ferroviaire a été rétabli

Publié le 19/08/2017 à 20:51 - Mise à jour le 20/08/2017 à 16:05
© BERTRAND LANGLOIS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le trafic ferroviaire a été rétabli dans le sud-est de la France dimanche en milieu de journée, après avoir été interrompu samedi soir en raison d'un incendie qui a ravagé 240 hectares près d'Aubagne (Bouches-du-Rhône) et bloqué plus de 3.000 personnes dans les gares de Marseille, Nice ou Toulon.

"J'ai reçu un SMS à 5h00 du matin pour me dire que mon TGV était annulé. J'ai décidé d'aller à la gare de Toulon. C'était un grand bazar (...) beaucoup de monde partout. Un pauvre homme de la SNCF entouré par des dizaines de passagers sans informations", raconte à l'AFP Yohann Delamarre, un Caennais de 26 ans en vacances à La Londe-les-Maures (Var) qui devait partir dimanche matin pour Paris.

"Le trafic a complètement repris", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la SNCF Paca vers 13H30. En fin de matinée, environ 1.300 personnes étaient encore bloquées en gare de Marseille, 1.700 à Toulon, et 370 à Nice à bord d'un TGV. La ligne SNCF Paris-Nice a été coupée dans les deux sens samedi soir en raison d'un feu de forêt qui a été fixé dans la nuit de samedi à dimanche.

"Une petite dizaine de trains" ont été bloqués samedi soir et "réintroduits dans la plan de transport ce matin, bien évidemment en leur donnant la priorité", a déclaré un autre porte-parole de la SNCF, précisant que presque 300 cheminots avaient été mobilisés dans la nuit pour assurer l'accompagnement des voyageurs.

"Nous avons décidé de faire un geste commercial plus important que d'habitude : la garantie voyageurs TGV (GR30) s'appliquera non seulement aux personnes profondément indisposées dans les gares cette nuit mais également aux usagers subissant un retard aujourd'hui. Environ 20.000 personnes pourront donc être indemnisées", a déclaré à l'AFP le directeur de SNCF Mobilité pour la région PACA, Jean-Aimé Mougenot, estimant un coût avoisinant le million d'euros, "on a fait tout ce qu'on a pu".

Après avoir "lutté toute la nuit d'arrache-pied afin de stabiliser les flancs de l'incendie qui restent encore actifs", près de 620 pompiers étaient mobilisés dimanche matin, appuyés depuis par deux Tracker, deux Canadair et un hélicoptère bombardier d'eau, ont fait savoir les pompiers dans un communiqué. Quatre personnes ont été blessées légèrement, dont une femme âgée et trois pompiers, surtout pour des intoxications par les fumées.

Dans le hall de la gare de Nice, noir de monde, la situation était tendue dimanche matin en cette journée de grands retours, l'une des plus chargées de l'année.

Certains voyageurs gardent leur calme, comme Donatien, un touriste de 19 ans en partance pour Lille, qui raconte avoir bien dormi et avoir été approvisionné en plateaux-repas. "Cela fait douze heures que je suis là, je ne veux pas partir en autocar, je veux un train pour Paris", criait en revanche une femme aux personnels de la SNCF sur un quai.

- "Nuit courte" -

"Nuit courte" pour Diane Emdin, 44 ans, qui a passé la nuit avec 360 autres passagers dans un Nice-Marseille qui a dû rebrousser chemin à Cannes en raison du départ du feu. "Retour à Nice vers 1H30 du mat'. Nous avions le choix entre le taxi, dormir dans le train couchettes ou dans un gymnase de la ville", précise-t-elle, soulignant "la gentillesse du personnel de la SNCF et de la protection civile".

"Nous avons d'abord tenté l'hôtel mais vu le nombre de personnes et la période, c'était impossible. Nous avons mis à disposition des rames de repos pour dormir, des repas, des boissons, avec le renfort de la Croix rouge et de la Protection civile. Le confort était sommaire mais ils n'ont pas dormi dehors. Les personnes handicapées, enceintes ou âgées ont été acheminées en taxi au cas par cas", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la SNCF Paca.

"La bonne nouvelle est que nos installations n'ont pas souffert. Le feu a traversé les voies donc nous avions peur que les câbles aient fondu ou autres - ce n'est pas le cas", a ajouté ce porte-parole.

"Toute ma solidarité avec les voyageurs impactés et mes remerciements aux pompiers et agents SNCF mobilisés sur le terrain", a écrit sur Twitter dimanche matin la ministre des Transports Elisabeth Borne".

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des pompiers luttent contre un incendie, à Carnoux-en-Provence, près d'Aubagne, le 19 août 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-