Rave party en Bretagne: cinq nouvelles personnes en garde à vue

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Rave party en Bretagne: cinq nouvelles personnes en garde à vue

Publié le 20/01/2021 à 15:20 - Mise à jour à 16:04
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rennes

-A +A

Cinq personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête sur la rave party illégale du Nouvel An en Bretagne, a-t-on appris auprès du parquet de Rennes.

"Dans le cadre de l'information judiciaire suivie par les deux juges d'instruction, cinq personnes ont été interpellées ce matin par la brigade de recherches de Redon et placées en garde à vue", a indiqué à l'AFP Philippe Astruc, procureur de la République de Rennes.

Quatre personnes ont déjà été mises en examen dont un jeune homme de 22 ans qui a été placé en détention après la rave party qui avait réuni 2.400 personnes pour le réveillon, à Lieuron, commune située à une quarantaine de kilomètres au sud de Rennes, en pleine crise sanitaire. Les images de cette fête sauvage organisée avec d'importants moyens dans un hangar avaient fait le tour de la planète.

Lors d'une conférence de presse le 5 janvier, Philippe Astruc avait fustigé l'organisation de cette fête géante qui a pu "choquer nos concitoyens". "Il s’agit assurément d'un comportement irresponsable, profondément asocial et qui est pénalement punissable et sera sanctionné", alors que "la plupart de nos concitoyens faisaient l'effort d'un réveillon en petit comité".

Pour répondre aux critiques sur une possible "passivité" des pouvoirs publics et des forces de l'ordre, le procureur avait rappelé que "au moment de la dispersion du rassemblement 1.645 personnes, soit les deux tiers des participants, ont été verbalisés".

Dans un courriel transmis mercredi à l'AFP, le "comité de soutien à la Maskarade de Rennes et des environs" a dénoncé les nouvelles interpellations de mercredi.

"Ce matin différents lieux ont été perquisitionnés, des personnes interpellées et du matériel saisi. C'en est trop ! C’est un nouvel affront pour une jeunesse d'abord délaissée puis criminalisée par toute une classe politique qui se cherche un bouc-émissaire pour faire oublier son incompétence dans la gestion de la crise sanitaire", selon ce texte.

Ce comité lance un appel à manifester "pour exiger la libération de Tristan et justice pour Steve, ce samedi 23 janvier à Rennes, ainsi que dans d'autres villes à l'initiative de comités locaux (Tours, Bordeaux, Dijon, Lille...)".

Auteur(s): Par AFP - Rennes


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des participants à la rave party de Lieuron, au sud de Rennes, contrôlés par les forces de l'ordre, le 2 janvier 2021

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-