Réforme des retraites: le gouvernement met en ligne un premier "simulateur"

Réforme des retraites: le gouvernement met en ligne un premier "simulateur"

Publié le 19/12/2019 à 11:58 - Mise à jour à 16:23
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

En plein conflit social contre sa réforme des retraites, le gouvernement a annoncé jeudi la mise en ligne d'un "simulateur" permettant à chacun de savoir s'il sera concerné ou pas par le futur "système universel" par points.

"Suis-je concerné par la réforme ?": pour le savoir, quelques clics suffisent à partir du site internet suisjeconcerne.info-retraite.fr.

En fonction de la catégorie professionnelle, de l'année de naissance et, le cas échéant, du droit à un départ anticipé avant 62 ans, on est vite fixé sur son sort.

Pour les retraités actuels et ceux qui les rejoindront avant 2037, la réponse est simple: "Vous n'êtes pas concerné par le futur système universel" et votre pension reste "intégralement calculée selon les règles du système actuel".

Idem pour les jeunes nés après 2003, qui cotiseront "à partir de 2022 dans le système universel" où "chaque heure travaillée permettra d'acquérir des points" qui seront "le moment venu, transformés en montant de retraite".

Le résultat est moins prévisible pour les générations 1975 à 2003: certains actifs ne seront "pas concernés", d'autres vont "entrer dans le système universel au 1er janvier 2025", avec une pension "en partie calculée selon les règles actuelles pour toute la carrière passée" avant cette date, puis "en fonction des règles" du futur régime par points pour le reste de leur vie active.

Ce questionnaire rudimentaire n'est que la première "brique" du "simulateur" que "le gouvernement est en train de bâtir étape par étape, parallèlement à l'élaboration du projet de loi", explique le secrétariat d'État aux Retraites dans un communiqué, assurant qu'un outil "individuel exhaustif sur les données personnelles de carrière de chaque Français sera disponible courant 2020".

Par ailleurs, une trentaine de "cas types" de fonctionnaires, d'enseignants et de salariés du privé des générations 1980 et 1990 font l'objet de fiches précisant, pour chaque profil, le montant de la pension "dans le système actuel" et "dans le système universel" pour un départ à 62, 64, 65 ou 67 ans.

Le nombre de "cas types" sera porté à 150 d'ici à la présentation du projet de loi en conseil des ministres, le 22 janvier, puis "rapidement complété pour atteindre 300 situations individuelles, voire davantage".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




En plein conflit social contre sa réforme des retraites, le gouvernement a annoncé jeudi la mise en ligne d'un "simulateur" permettant à chacun de savoir s'il sera concerné ou pas

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-