Santé: 200 médecins lancent un appel pour la vaccination obligatoire

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Santé: 200 médecins lancent un appel pour la vaccination obligatoire

Publié le 29/06/2017 à 07:59 - Mise à jour à 08:02
© Fred TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Deux cent grands médecins ou responsables hospitaliers lancent un appel en faveur de la vaccination obligatoire souhaitée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, dans les colonnes du Parisien de jeudi.

La ministre avait annoncé le 16 juin réfléchir à "rendre obligatoire pour une durée limitée les onze vaccins destinés aux enfants", seuls trois vaccins infantiles sont actuellement obligatoires: diphtérie, tétanos et poliomyélite et huit autres, dont la coqueluche, l'hépatite B ou la rougeole sont seulement recommandés.

"La vaccination n’est pas seulement un choix personnel n’ayant de bénéfices que pour la personne vaccinée" mais "elle vise la protection de la population, en particulier enfants, personnes âgées ou fragiles", écrivent les professionnels de la santé parmi lesquels se trouvent François Chast, chef de la pharmacie clinique Hôtel-Dieu ou encore François Bricaire, chef du service Maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière ou encore Jean-François Mattei, généticien et ancien ministre de la santé.

"On se vaccine aussi pour les autres" souligne André Grimaldi, chef du service de diabétologie à la Pitié-Salpêtrière, alors que le texte qu'il signe avec d'autres rappelle que "la vaccination systématique a permis d’éradiquer des maladies, telle la variole", en regrettant que "la réduction du taux de couverture vaccinale de la population a entraîné la recrudescence de certaines maladies comme la rougeole".

"Nous sommes atterrés de voir que 41% des Français disent se méfier de la vaccination", indique dans les colonnes du quotidien François Chast. "Il est urgent de combattre les discours des lobbys antiscientifiques et antivaccination qui jouent sur la peur. Ils ne démontrent rien et s'appuient sur quelques très rares effets secondaires pour discréditer les vaccins qui sauvent des millions de vies", s'est-il insurgé.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Deux cent grands médecins ou responsables hospitaliers lancent un appel en faveur de la vaccination obligatoire souhaitée par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn

Newsletter





Commentaires

-