Sentinelle ne fera pas de maintien de l'ordre samedi

Sentinelle ne fera pas de maintien de l'ordre samedi

Publié le 22/03/2019 à 10:21 - Mise à jour à 11:24
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les soldats de l'opération Sentinelle ne feront pas samedi de maintien de l'ordre et ne seront en aucun cas au contact de manifestants, ont assuré vendredi les ministres des Armées Florence Parly et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian.

Interrogé sur RMC-BFMTV, le chef de la diplomatie française, ministre de la Défense au moment de l'institution de l'opération antiterroriste Sentinelle en 2015, a déclaré : "Il n'a jamais été question que les forces de Sentinelle interviennent dans le maintien de l'ordre. Ce n'est pas leur rôle d'aller au contact des manifestants".

Il a rappelé que "ce n'est pas la première fois" que les militaires viennent en appui des forces de l'ordre. "Au moment de l'Euro 2016 de football, quand les forces de police étaient très sollicitées, ce sont des soldats de Sentinelle qui ont remplacé les forces de police dans la sécurité d'un certain nombre de bâtiments, ambassades, lieux de culte", a-t-il dit.

Dans un interview publiée vendredi par Le Parisien, la ministre des Armées Florence Parly a pour sa part assuré qu'il "n'est dans l'idée de personne de mettre les militaires en face des manifestants".

La participation des soldats de Sentinelle permet simplement "d'alléger les policiers et les gendarmes d'un certain nombre de tâches qu'il accomplissent communément dans la lutte contre le terrorisme", a-t-elle ajouté.

"Il s'agit de leur permettre de faire ce qu'ils sont les seuls à pouvoir faire: le maintien de l'ordre public", a poursuivi la ministre. "L'idée est donc de remplacer ponctuellement policiers et gendarmes sur des tâches que l'opération Sentinelle peut accomplir".

"Nous allons veiller à ce que Sentinelle puisse encore davantage soulager les forces de l'ordre" a précisé Mme Parly, tout en assurant que "la répartition des tâches est très claire entre militaires et policiers" et qu'il est "hors de question" que des soldats soient placés face à des manifestants.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Soldats de l'opération Sentinelle à Paris, le 25 juin 2017

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-