Stations de Ski: incompréhension et colère, dans une vallée ariégeoise

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Stations de Ski: incompréhension et colère, dans une vallée ariégeoise

Publié le 03/12/2020 à 15:14 - Mise à jour à 16:52
© GEORGES GOBET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Ax-les-Thermes

-A +A

Colère et incompréhension: des élus d'Ariège ont appelé jeudi le gouvernement "à revenir sur sa décision" de fermeture des remontées mécaniques pour Noël alors que leurs stations sont prêtes et que "la neige est au rendez-vous" dans les Pyrénées.

"Je ne peux pas croire que le gouvernement ne revienne pas sur sa décision", lance Dominique Fourcade le maire d'Ax-les-Thermes, dont le domaine skiable devrait rester fermé, alors qu'à quelques kilomètres, les stations andorranes ont prévu d'ouvrir. En plus, les deux autres moteurs économiques, le casino et les thermes, sont à l'arrêt.

Sur le petit perron de la mairie d'Ax, une quinzaine de maires de la vallée ceints de leur écharpes tricolores ont pris part à cette manifestation initiée par l'Association nationale des maires des stations de montagne et Domaine skiable français (DSF).

Les collectivités locales portent souvent à bout de bras les stations de ski, car elles sont un outil de développement économique des zones de montagne, qui seraient autrement dépourvues d'emplois.

"Les remontées mécaniques sont un transport public", explique ensuite Fabrice Esquirol, le responsable des remontées mécaniques de la station de ski Ax-Trois domaines.

"Si la RATP ne se voit pas limitée en capacité, alors dans les remontées mécaniques c'est la même chose. Les régimes ne peuvent être dissociés", poursuit-il affirmant qu'une action en référé va être déposée devant le Conseil d'Etat cette fin de semaine par DSF sur ce principe.

"Les opérateurs sont en capacité d'assurer la sécurité sanitaire", ajoute-t-il.

"C'est une absurdité absolue, Noël ça représente 20% du chiffre d'affaires de la saison (d'hiver). Quelle entreprise peut être privée de 20% de son chiffre?", conclut M. Esquirol.

"Il aura des mesures à prendre. On peut monter à trois sur un télésiège à 6 places (...) mais je ne peux pas penser que l'on en reste là", affirme le président de la communauté de communes de la Haute-Ariège Alain Naudy qui dénonce "un mauvais coup du gouvernement" et espère encore un revirement.

Parmi la centaine de personnes présentes sur la place du village, de nombreux professionnels. Du côté des écoles de ski, les blousons rouges de l'ESF, ou les bleus de l'Ecole de ski internationale, on se dit "prêt pour la saison".

Pourtant Bénédicte Sainas, une quinquagénaire monitrice à l'ESI explique que face à l'incertitude d'une ouverture pour les fêtes, elle a dû se résoudre à prendre un emploi d'aide soignante à l'hôpital.

Chez certains, on sent la colère poindre. Julie Poulat qui fait la location de ski dénonce une mesure "hypocrite" : "Les gens auraient le droit de venir à la montagne mais pas de skier, c'est d'une hypocrisie totale !"

Auteur(s): Par AFP - Ax-les-Thermes


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Des maires participent à une mobilisation contre la fermeture des remontées mécaniques dans les stations de ski, à Ax-les-Thermes (Ariège), le 3 décembre 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-