Strauss-Kahn : "il est temps que le PS disparaisse"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Strauss-Kahn : "il est temps que le PS disparaisse"

Publié le 05/11/2017 à 07:25 - Mise à jour à 07:30
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre PS de l'Economie, estime qu'"il est temps" que le parti socialiste "disparaisse", dans une interview pour la World Policy Conference, à laquelle il participait samedi à Marrakech (Maroc).

"Ce parti qui est le mien - et je le dis avec tristesse - mais c'est comme ça, n'a pas su accompagner la mondialisation, se transformer quand le monde se transformait et donc il est temps qu'il disparaisse", assène Dominique Strauss-Kahn.

Il est "temps qu'une autre force peut-être avec une partie des mêmes membres, apparaisse", ajoute-t-il,

Et l'ancien directeur général du Fonds monétaire international (FMI) d'insister : "Je crois que le PS n'a pas d'avenir et je crois que c'est une bonne chose, que le temps est venu de renouveler le centre-gauche français."

Interrogé sur le chef de l'Etat français, Dominique Strauss-Kahn estime que Emmanuel Macron "est en train d'agir étonnamment bien".

Si Emmanuel Macron "saisit bien sa chance, il peut faire en cinq ans beaucoup de changements en France qui n'ont pas existé pendant les trente précédentes années", conclut Dominique Strauss-Kahn.

La World Policy Conference (WPC), organisée par l'Institut français des relations internationales (Ifri), est une rencontre internationale dédiée à la gouvernance mondiale, associant une centaine de participants.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Dominique Strauss-Kahn, ancien ministre PS de l'économie, le 17 février 2015

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-