Taux d'homicides volontaires très élevés à St-Martin et en Guadeloupe

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Taux d'homicides volontaires très élevés à St-Martin et en Guadeloupe

Publié le 07/02/2018 à 19:04 - Mise à jour à 19:06
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le taux moyen d'homicides volontaires à Saint-Martin et en Guadeloupe est nettement supérieur, pour la période 2014-2016, aux taux hexagonaux, avec des meurtres commis majoritairement par arme à feu, révèle mercredi l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Selon des données médico-légales issues de l’Institut médico-légal des Antilles au CHU de Point-à-Pitre, portant sur des décès suspects intervenus dans l'archipel de Guadeloupe et dans l'île de Saint-Martin, entre 2014 et 2016, le taux moyen d'homicides volontaires pour ces deux territoires s'établit à 8,2 pour 100.000 habitants, contre 4,5 à Paris, 3,8 en Corse, 2,9 dans les Bouches-du-Rhône, et 1,7 en Seine-Saint-Denis.

Près de la moitié des communes en Guadeloupe et à Saint-Martin ont eu à connaître au moins un homicide intentionnel entre 2014 et 2016, note l'étude, qui évoque "un phénomène relativement dispersé sur le territoire". Mais "les cinq communes qui ont enregistré les taux les plus élevés sont situées à Saint-Martin, notamment à Quartier d’Orléans (est)".

"Dans 48% des cas, l'homicide intentionnel est commis au moyen d’une arme à feu, ce qui constitue le moyen du meurtre le plus fréquent", ajoute l'étude. Un peu moins d'un tiers (30%) des homicides ont été commis par arme blanche.

En septembre, lors de sa venue sur l'île après le passage de l'ouragan Irma qui a dévasté les habitations et l'économie, et entraîné des pillages, Emmanuel Macron avait estimé qu'il n'était "pas normal" qu'il y ait "autant d'armes en circulation" sur Saint-Martin, souhaitant "désarmer" l'île antillaise. "Il y a un problème endémique dans l'île, qui préexiste à la crise, ce sont les armes", avait-il déclaré.

"Je souhaite qu'au bénéfice de cette crise, on puisse désarmer l'île. Il n'est pas normal que dans une île comme celle-ci, il y ait autant d'armes en circulation", a-t-il ajouté.

Les meurtres résultent d’une rixe pour 25% d’entre eux ou d’un règlement de compte pour 25% également. Les homicides commis à l'occasion ou à la suite d'un vol représentent 12% des cas.

Dans 80% des cas, la victime est un homme, le plus souvent jeune (entre 16 et 30 ans), et "8 fois sur 10, la victime est de nationalité française et réside en Guadeloupe".

L'IML relève également dans ses données que 55% des victimes décédées sont tatouées, ce qui peut représenter "une marque d'appartenance à des organisations criminelles ou à certaines communautés".

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-