Transat Jacques-Vabre: l'accusatrice du skipper omanais a porté plainte pour viol

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Transat Jacques-Vabre: l'accusatrice du skipper omanais a porté plainte pour viol

Publié le 05/11/2017 à 08:36 - Mise à jour à 15:05
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Le skipper omanais Fahad Al Hasni était toujours en garde à vue dimanche au Havre, sous le coup d'une plainte pour viol d'une ex-petite amie dont le marin, contraint au forfait dans la Transat Jacques-Vabre, réfute les accusations.

Les faits se sont déroulés vendredi en début de soirée. "La victime, qui connaissait le skipper, présentait plusieurs traces de coups au visage", a indiqué une source policière.

"D'après son témoignage, elle aurait été contrainte de pratiquer une fellation au skipper", poursuit cette source. Il l'aurait ensuite violemment poussée hors de la chambre d'hôtel où il séjournait.

La femme est une ex-petite amie de Fahad Al Hasni, qui a insisté pour le rejoindre au Novotel du Havre, d'après les échanges de sms récupérés par les enquêteurs

Les employés de l'hôtel l'ont "retrouvée en pleurs dans le couloir" de l'hôtel, "affirmant avoir subi une agression sexuelle", a précisé François Gosselin, procureur du Havre. Le personnel de l'établissement a alerté les pompiers qui l'ont transportée à l'hôpital, selon une source policière.

Une confrontation a eu lieu vendredi soir entre la femme et le skipper. Ce dernier reconnaît la fellation, mais réfute la contrainte, selon cette même source.

Le marin a été interpellé vendredi peu après 20H30 et placé en garde à vue. Celle-ci a été prolongée samedi en début de soirée "en raison des contradictions entre le mis en cause et la victime", selon le magistrat.

- Retrait de l'équipe de la Transat -

Son équipe, Oman Sail, a décidé de se retirer de la Transat Jacques-Vabre. "Cette décision fait suite à la prolongation de la garde à vue du navigateur Fahad Al Hasni", ont affirmé les organisateurs dans un communiqué.

Fahad Al Hasni devait prendre le départ, à 13H35 dimanche, de la 13e édition de cette course transatlantique en double, qui relie le Havre à Salvador de Bahia (Brésil). Il était le coéquipier du skipper en titre, le Français Sidney Gavignet.

Dimanche matin, le bateau Oman Sail avait quitté le ponton bien avant le départ de la flotte, à constaté un photographe de l'AFP.

L'équipe Oman Sail, jointe par l'AFP dimanche matin, s'est refusée à tout commentaire.

Fahad Al Hasni, qui accompagnait les touristes pêcher à Muscat avant de devenir un compétiteur en voile, a été le premier Omanais à traverser l'océan Atlantique à bord d'un trimaran en équipage en 2012.

Perçu comme un héros dans son pays, il serait devenu, en prenant part à la Transat Jacques-Vabre, le premier représentant d'Oman à traverser l'Atlantique en course et en duo.

Le Sultanat a décidé en 2008 de se servir de la voile pour faire connaître le pays dans le monde, afin d'attirer touristes et investisseurs, dans un projet socio-économique.

Les Omanais prévoient de construire sept écoles de voile le long du Golfe arabo-persique et depuis 2011, s'attèlent à développer la voile féminine. Oman Sail a été fondée en ce sens, en prenant appui sur la culture maritime du pays et en s'entourant des meilleurs marins internationaux.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Fahad Al Hasni, le co-skipper d'Oman Sail, le 28 octobre 2017 au Havre

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-