Travailleurs précaires: 900 euros garantis par mois du 1er novembre à février, annonce Castex

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Travailleurs précaires: 900 euros garantis par mois du 1er novembre à février, annonce Castex

Publié le 26/11/2020 à 11:43 - Mise à jour à 18:34
© Ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Jean Castex a annoncé jeudi une aide pour les travailleurs précaires, saisonniers, intermittents ou extras, qui "travaillaient beaucoup" l'an dernier, avec une "garantie de ressource de 900 euros par mois" entre novembre et février 2021.

"Il s'agit d'une réponse exceptionnelle pour les 400.000 extras de la restauration, ceux qu'on appelle les permittents de l'événementiel ou d'autres secteurs, inscrits à Pôle emploi et qui ont vu cette année leurs revenus baisser drastiquement" avec la crise du Covid-19, a déclaré le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

La ministre du Travail Élisabeth Borne a précisé dans la foulée que l'aide concernerait "ceux qui ont travaillé plus de 60% du temps en 2019" et "qui n'ont pas pu travailler suffisamment en 2020 pour recharger leurs droits" au chômage du fait de la crise.

Elle a cité certains travailleurs "particulièrement affectés par la crise" comme les saisonniers, ou "certains Français qui, avant la crise, travaillaient beaucoup en enchaînant contrats courts et périodes de chômage" comme les extras de la restauration, de l'événementiel et certains intérimaires.

La garantie de revenu minimum de 900 euros par mois s'appliquera sur les mois de novembre, décembre, janvier et février et bénéficiera "à près de 400.000 travailleurs précaires dont 70.000 jeunes", a détaillé la ministre qui avait annoncé le principe de cette aide dans les Échos, sans en dévoiler le montant.

Lors de son allocution mardi, le chef de l'État Emmanuel Macron avait annoncé une "réponse exceptionnelle" pour "les saisonniers, les extras qui n'ont plus d'engagement depuis des mois, les précaires qui travaillaient les années précédentes mais ne retrouvent plus d'emplois".

Le ministère du Travail a précisé lors d'un point presse téléphonique que pour percevoir cette aide "ponctuelle", il faudra avoir travaillé "60% des jours de 2019" et "avoir un revenu sous forme d'allocations, de revenu d'activité ou de revenu minimum qui n'excède pas 900 euros", l'aide visant à permettre d'atteindre ces 900 euros nets.

Le dispositif se veut en outre "incitatif" en cas de reprise d'emploi: dans ce cas, le revenu issu de la reprise d'emploi ne sera comptabilisé qu'à hauteur de 40% pour calculer la prime.

L'aide sera versée par Pôle emploi et sera proposée automatiquement aux demandeurs d'emploi.

Ces travailleurs précaires "sont souvent employés dans des secteurs qui ont été quasiment ou totalement mis entre parenthèses pendant la crise sanitaire" et l'idée est ainsi de leur apporter un soutien financer "pendant le trou d'air" que subissent ces secteurs, jusqu'au "retour à l'activité normale", a encore souligné le ministère, ajoutant qu'il n'y avait pas d'"enveloppe fermée" pour ce dispositif.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


La ministre française du Travail Elisabeth Borne (d) et le Premier ministre français Jean Castex le 26 novembre 2020 à Paris.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-