Un Bosnien arrêté en Allemagne en lien avec les attentats à Paris de 2015

Un Bosnien arrêté en Allemagne en lien avec les attentats à Paris de 2015

Publié le 27/06/2019 à 09:30 - Mise à jour à 11:16
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Berlin

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Un ressortissant bosnien, suspecté de liens avec les assaillants jihadistes des attaques du 13 novembre 2015 à Paris, a été arrêté la semaine passée en Allemagne, ont annoncé jeudi la police et le parquet allemands.

L'individu de 39 ans, dont l'identité n'a pas été révélée par les autorités allemandes, a été arrêté dans la nuit du 19 au 20 juin.

"Le suspect fait l'objet d'un mandat d'arrêt des autorités belges pour son soutien présumé à une organisation terroriste en lien avec les attaques terroristes qui ont notamment visé la salle de concert du Bataclan" à Paris, ont indiqué le parquet de Saxe (est de l'Allemagne) et la police judiciaire fédérale dans un communiqué commun.

L'homme, chez qui aucune arme n'a été retrouvée lors de son arrestation, a été placé en détention en vue d'une remise à la Belgique. Le parquet de Saxe-Anhalt est en charge de la procédure.

Les policiers ont trouvé sa piste après l'arrestation en février à Dresde, en Saxe, de deux autres ressortissants bosniens dans une affaire de trafic de grenades.

Le 13 novembre 2015, trois commandos composés de neuf jihadistes du groupe Etat islamique (EI) avaient tué 130 personnes et blessé plus de 350 autres. Les attaques avaient eu lieu dans la salle de concert parisienne du Bataclan (90 morts), sur les terrasses de plusieurs bars et restaurants (39 morts) et près du Stade de France (un mort).

L'enquête a mis au jour une cellule jihadiste ayant des ramifications à travers l'Europe, essentiellement en Belgique. Elle avait aussi frappé à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles le 22 mars 2016, y faisant 32 morts.

Dans l'enquête sur le 13-Novembre, une quinzaine de suspects sont déjà visés par la justice en France, où devrait se dérouler le procès après le bouclage des investigations attendu d'ici à un an.

Auteur(s): Par AFP - Berlin

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Hommage aux victimes du Bataclan à Paris, le 13 novembre 2017

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-