Un réseau de prostitution roumain démantelé: "Hors norme", selon la police

Un réseau de prostitution roumain démantelé: "Hors norme", selon la police

Publié le 08/10/2019 à 15:50 - Mise à jour à 15:52
© VALERY HACHE / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Metz

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le réseau de prostitution roumain, implanté dans plusieurs villes de France et démantelé ces derniers jours avec huit personnes écrouées, est "hors norme" par son "organisation très structurée" et "sa grande mobilité", a commenté mardi auprès de l'AFP une source policière.

"On a démantelé en 2018 sept réseaux (de prostitution), qui n'avaient pas cette importance", a observé Jean-Marc Droguet, chef de l'Office central pour la répression de la traite des êtres humains (OCRTEH).

Quinze personnes ont été interpellées la semaine dernière à Rouen, Besançon, Tours, Le Mans, Le Havre et Mulhouse, a annoncé lundi la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Nancy.

Neuf ressortissants roumains ont été mis en examen pour "prostitution de plusieurs personnes, traite des êtres humains et blanchiment en bande organisée", ainsi que pour "association de malfaiteurs". Huit ont été écroués, un neuvième a été placé sous contrôle judiciaire.

Ce réseau est "hors norme" par son "organisation très structurée", "son implantation" dans plusieurs villes et "sa grande mobilité" pour éviter d'être identifié, ce qui a nécessité "un travail de longue haleine", selon le patron de l'Office central.

"Il se caractérise par l'ultra-violence (des proxénètes présumés) sur les victimes qui faisaient l'objet de coups, brimades et insultes, et avaient l'obligation de ramener une somme minimum", a-t-il ajouté.

"Ce réseau structuré postait des annonces de rencontres sur internet pour des prestations tarifées dans des hébergements temporaires ou des hôtels à bas prix", selon la Jirs.

Les membres de la bande, ainsi que leurs victimes, sont originaires d'une commune située au nord-est de Bucarest.

Une quarantaine de prostituées, des jeunes majeures pour la plupart, ont été identifiées. Certaines étaient les compagnes des suspects.

"Plusieurs fratries composaient le groupe criminel qui officiait sur le territoire depuis deux-trois ans. Il est arrivé avec un ou deux proxénètes et quelques filles, puis s'est développé", avec des bénéfices atteignant 150.000 euros par mois, a détaillé M. Droguet.

L'enquête a été menée par la Direction interrégionale de la police judiciaire de Strasbourg, la Sûreté départementale du Havre et l'OCRTEH, pendant plus d'un an.

Lors des perquisitions, quelques dizaines de milliers d'euros ont été saisis.

"On a démantelé une organisation implantée en France, mais le réseau dépasse le cadre français. On pense que certaines victimes ont été exploitées à l'étranger, en Autriche, en Allemagne et en Angleterre", a relevé le patron de l'OCRTEH.

Auteur(s): Par AFP - Metz

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Un réseau de prostitution roumain démantelé: "Hors norme", selon la police

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-