Une réforme des retraites sera nécessaire après la crise, affirme Le Maire

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une réforme des retraites sera nécessaire après la crise, affirme Le Maire

Publié le 13/02/2021 à 14:43 - Mise à jour à 19:12
© ERIC PIERMONT / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Il conviendra après la crise de tenir à nouveau les finances publiques, de rembourser la dette et de réformer les retraites, a estimé samedi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire.

"La réalité a la vie dure et il y a un certain nombre de choses qui doivent rester dans nos grandes orientations politiques", a déclaré le ministre sur BFM TV.

"Une dette, ça se rembourse. Des finances publiques, ça doit être bien tenu", a-t-il souligné. "Aujourd'hui, on protège les Français, on protège les salariés, on protège les entreprises, mais il faudra le moment venu qu'on retrouve des finances publiques qui soient saines."

"Sur le travail c'est la même chose: nous sommes (...) le pays développé qui travaille le moins. Et dans le même temps, nous sommes le pays qui a le système de protection sociale qui est parmi les plus généreux. Ce n'est plus tenable", a-t-il poursuivi, "et les Français le savent."

Garder un système de protection sociale généreux et efficace "a un coût", "et si on veut collectivement arriver à se le payer sans que ça pèse sur les retraites des Français (...), il faut qu'on accepte tous ensemble de travailler davantage", a expliqué M. Le Maire.

Une telle réforme devra être entreprise "dès que la crise économique sera derrière nous", a-t-il estimé. "Lorsque la machine économique redémarrera, que la croissance sera de retour, oui, il faudra une réforme des retraites."

"Une dette, ça se rembourse", a-t-il aussi affirmé alors que certains économistes appellent à une annulation de la dette publique contractée pour faire face aux conséquences économiques et sociales de la pandémie.

"Quand on emprunte de l'argent (...), si vous voulez que les gens continuent à vous prêter de l'argent, il faut leur donner une garantie, une seule: vous les rembourserez."

"Je ne veux certainement pas être le premier ministre des Finances qui tout d'un coup dit +ben notre dette, on ne la remboursera pas+", a-t-il relevé.

En attendant, "les Français n'ont pas d'inquiétude à avoir sur notre capacité à financer les mesures de soutien", a assuré le ministre de l’Économie.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, le 5 janvier 2021 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-