Vents violents et vagues: 27 départements en vigilance orange

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance, faites un don !

Vents violents et vagues: 27 départements en vigilance orange

Publié le 06/03/2017 à 06:58 - Mise à jour à 09:00
© Nicolas Mollo / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP
-A +A

Vingt-sept départements de l'ouest, du centre, du centre-est et du sud ont été placés en alerte orange pour vents violents et vagues-submersion, a annoncé lundi matin Météo-France.

L'alerte concerne: l'Allier, la Charente, la Charente-Maritime, le Cher, la Corrèze, les Côtes-d'Armor, la Creuse, le Finistère, l'Ille-et-Vilaine, l'Indre, l'Indre-et-Loire, la Loire-Atlantique, le Maine-et-Loire, la Mayenne, le Morbihan, les Deux-Sèvres, la Vendée, la Vienne la Haute-Vienne, le Cantal, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Loire, la Haute-Loire, la Lozère, le Puy-de-Dôme et le Rhône.

La fin de l'évènement est prévue mardi 7 mars à 10H00.

"La tempête est arrivée un peu plus tôt que prévue", indique Météo-France dans son bulletin de 06h00.

"Les vents vont se renforcer très rapidement ce matin à l'approche de la dépression. Des rafales d'ouest tournant nord-ouest de l'ordre de 110 à 120 km/h sont attendues dans les terres en Bretagne et Pays de la Loire, voire 130 km/h sur l'ouest de la Bretagne (Finistère et ouest Côtes d'Armor/Morbihan) et jusqu'à 140 à 150 km/h localement sur les points exposés du littoral nord de la Bretagne", annoncent les prévisionnistes.

"Ces vents tempétueux gagneront ensuite progressivement vers le Massif central avec des rafales souvent comprises entre 100 et 110 km/h, ponctuellement 120 km/h. En montagne, au niveau des stations d'altitude, ces valeurs pourront être dépassées. La tempête gagnera ensuite la Corse lundi soir avec des rafales particulièrement violentes aux extrémités de l'île. Le vent sera également très fort en altitude dans les Alpes avec des chutes de neige conséquentes", selon Météo-France.

Enfin, prévient l'institut : "cette tempête occasionnera de fortes vagues sur le littoral atlantique (vigilance jaune vagues-submersion sur le littoral du Finistère et de la Vendée) et de la façade occidentale de la Corse (en vigilance orange).

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le rivage balayé par de hautes vagues le 1er mars 2017 à Saint-Jean-de-Luz

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-