Véran annonce une campagne de tests pour identifier des "clusters dormants"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Véran annonce une campagne de tests pour identifier des "clusters dormants"

Publié le 25/06/2020 à 09:46 - Mise à jour à 10:16
© THOMAS COEX / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Une campagne de tests virologiques "de très grande ampleur" va être lancée pour "identifier les éventuels clusters dormants", notamment dans trente communes d’Ile-de-France, a annoncé Olivier Véran, ministre de la Santé, jeudi dans Le Monde.

Cette "campagne de très grande ampleur qui s'adresse à tous les habitants" va cibler "des territoires à proximité de clusters identifiés où (...) il y a du réservoir viral, avec des personnes asymptomatiques, qui peuvent transmettre le virus sans le savoir", expose le responsable.

"Près de 1,3 million de personnes vivant dans trente communes d’Ile de France vont ainsi recevoir des +bons+ de l'Assurance maladie leur proposant d’aller faire un test virologique dans n'importe quel laboratoire public ou privé, même s'ils n’ont pas de symptômes", détaille-t-il. L'objectif est "d'identifier les éventuels clusters dormants".

"On est pour l'instant au stade de l’expérimentation pour regarder si cela correspond à un souhait des Français. Cette expérimentation pourra ensuite être étendue à d'autres régions", ajoute encore Olivier Véran.

Quatre régions (Ile de France, Grand-Est, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Hauts-de-France) regroupent 74% des patients hospitalisés en réanimation en raison du Covid-19. Seuls 11 décès supplémentaires ont été rapportés mercredi par la Direction générale de la santé (DGS).

Le ministre de la Santé estime que "le pic de mars-avril est derrière nous mais nous n'en avons pas terminé avec le virus". "Il faut éviter les grands rassemblements et les comportements à risque", insiste-t-il, alors que la Fête de la musique, dimanche, a été marquée par des scènes de liesse collective sans gestes barrière ni masque.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Une biologiste effectue un prélèvement pour un test du coronavirus dans un drive à Neuilly-sur-Seine, le 22 avil 2020 près de Paris

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-