Virus: un "cluster" identifié au service gériatrie du CHU de la Guadeloupe

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Virus: un "cluster" identifié au service gériatrie du CHU de la Guadeloupe

Publié le 08/01/2021 à 21:10 - Mise à jour à 23:50
© Lara BALAIS / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Pointe-à-Pitre

-A +A

Un foyer épidémique de près de 20 personnes, patients et membres du personnel testés positifs au Covid-19, a été identifié cette semaine au service gériatrie du CHU de la Guadeloupe, a-t-on appris de sources hospitalières.

"Tout est allé très vite, mais la situation est stabilisée depuis bientôt 24 heures", a expliqué vendredi à l'AFP le professeur Maturin Tabue Teguo, chef du service gériatrie au CHU, confirmant une information de RCI Guadeloupe.

"On a eu les deux premiers cas lundi, une montée très rapide, et jeudi en fin de matinée on était à 10 cas" parmi les 19 malades hospitalisés dans ce service de 22 lits, a-t-il indiqué, ajoutant à cela "huit membres du personnel contaminés" soit "un bon quart du personnel", alors que d'autres tests étaient encore en cours pour ces derniers.

"C'est arrivé de l'extérieur", assure le médecin, pour qui "on ne peut pas savoir", mais qui évoque "le relâchement des mesures par les visiteurs. Le virus est arrivé dans des chambres multiples à deux ou quatre malades mais pas dans les chambres avec un seul malade".

"Nous vidons progressivement le service, avec 13 malades toujours hospitalisés", mais certains "qui étaient déjà en fin de vie" doivent rester hospitalisés, tout comme ceux qui, diagnostiqués positifs, présentent des symptômes, a par ailleurs indiqué M. Tabue Teguo.

Les visites sont autorisées "au cas par cas" et une désinfection du service pourrait avoir lieu "en milieu de semaine prochaine". Le CHSCT a dépêché l'un de ses membres dans le service vendredi.

"On ne peut pas soigner des malades avec un malade, notre CHU est un gros malade", a dénoncé Gaby Clavier, délégué syndical UTS UGTG au CHU, évoquant "un établissement globalement malsain", "un manque d'effectifs et de moyens" et "un personnel fatigué physiquement et moralement".

"Plus de 20% du personnel du CHU a été testé positif depuis le début de la crise", selon la même source.

L'établissement, vétuste, doit être remplacé par un nouvel hôpital, actuellement en construction aux Abymes, et dont la livraison est prévue en 2023.

cre/etr/ib/dch

Auteur(s): Par AFP - Pointe-à-Pitre


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Un technicien manipule un test PCR à l'aéroport des Abymes en Guadeloupe, le 23 septembre 2020

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-