Yann Moix, bourreau et non victime, affirme son frère

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Yann Moix, bourreau et non victime, affirme son frère

Publié le 25/08/2019 à 10:37 - Mise à jour à 11:19
© ERIC FEFERBERG / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

L'écrivain Yann Moix est l'auteur et non la victime de la plupart des sévices qu'il décrit dans son roman "Orléans", affirme dimanche son frère, dans une lettre ouverte publiée par Le Parisien.

"Il sacrifie la réalité sur l'autel de ses ambitions littéraires", estime Alexandre Moix, refusant que son frère se dresse "comme le porte-flambeau de la cause des enfants malheureux" alors que, selon lui "il se moque éperdument" de la souffrance des autres.

"Orléans" (Grasset), en librairie depuis mercredi, raconte l'enfance malheureuse du romancier et cinéaste, marquée selon lui par la maltraitance de son père.

Des violences décrites dans le détail lors d'une interview à "Sept à huit" diffusée sur TF1 dimanche dernier et intitulée "Ma vie d'enfant battu".

Une version déjà qualifiée de "pure affabulation" par son père José, qui évoque une éducation "stricte" mais nie les violences dont l'accuse son fils aîné, aujourd'hui âgé de 51 ans.

"J'ai subi vingt ans durant des sévices et des humiliations d'une rare violence de sa part. Ceux-là mêmes qu'il décrit dans son roman, en les prêtant à nos parents", affirme pour sa part Alexandre Moix, de quatre ans le cadet de Yann.

"Tentative de défenestration du premier étage et de noyade dans la cuvette des toilettes quand j'avais 2 ans, passages à tabac récurrents dès que nos parents s'absentaient, destruction systématique de mes nouveaux jouets", cite-t-il notamment.

"Ma mère me poursuivait dans la cuisine avec un couteau de boucher", affirme Yann? C'est lui qui, adolescent, "me pourchassa (...) avec un énorme couteau de cuisine en hurlant - prêt à me tuer - qu'il allait me +saigner comme un goret+", réplique Alexandre.

"Les corrections qu'il écopait de mon père (...) faisaient suite aux sévices, eux bien réels, qu'il m'infligeait", assure-t-il encore.

Alexandre Moix, également écrivain et réalisateur, affirme par ailleurs que son frère a tout fait pour empêcher la parution de son premier roman et pour lui nuire dans le milieu de cinéma.

Yann Moix, récompensé par le prix Renaudot en 2013, sera invité samedi d'"On n'est pas couché" sur France 2, émission dont il a été chroniqueur de 2015 à 2018.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




L'écrivain Yann Moix est l'auteur et non la victime de la plupart des sévices qu'il décrit dans son roman "Orléans", affirme dimanche son frère.

Newsletter


Fil d'actualités Culture




Commentaires

-