Yvelines: levée du blocage étudiant d'un site d'AgroParisTech

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Yvelines: levée du blocage étudiant d'un site d'AgroParisTech

Publié le 06/04/2021 à 13:29 - Mise à jour à 14:34
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Nanterre
-A +A

Le campus de l'école d'ingénieurs agronomes AgroParisTech à Thiverval-Grignon (Yvelines), qui était bloqué par une centaine d'étudiants depuis mi-mars, a été rouvert mardi, a appris l'AFP auprès des occupants.

Ils étaient mobilisés pour la sauvegarde du patrimoine du campus dont la vente sera bientôt réalisée. Les offres de rachat du site ont été déposées le 26 mars.

"Nous avons perdu le combat de la vente depuis longtemps mais aujourd'hui nous voulons avoir accès aux dossiers des candidats pour notamment surveiller l'impact écologique des projets", a indiqué Elias, un étudiant en deuxième année et porte-parole des occupants.

La levée du blocage a été votée à 70% lundi lors d'une assemblée générale, après avoir pu échanger plusieurs fois avec des représentants des ministères de l'Agriculture et des Finances.

Depuis le 16 mars, les étudiants de première année, futurs ingénieurs forestiers ou agronomes, bloquent l'accès à ce campus célèbre pour son château de style Louis XIII construit au 17e siècle, ses dépendances et ses 260 hectares de forêts et de pâtures.

Le campus était fermé à tout le personnel administratif mais ouvert aux enseignants-chercheurs.

Contactée par l'AFP, la direction générale d' AgroParisTech "se réjouit de la levée du blocus et est consciente que des questions pertinentes ont été posées". Elle espère "que la vie de l'établissement reprenne rapidement son cours normal".

En 2016, le site a été candidat pour recevoir le nouveau centre d'entraînement du Paris-Saint-Germain, un projet à 35 millions d'euros depuis abandonné.

Auteur(s): Par AFP - Nanterre

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le domaine de Thiverval-Grignon (Yvelines) et son château Louis XIII, le 4 avril 2016

Newsletter


Fil d'actualités France




Commentaires

-