Brésil : le candidat d'extrême droite en tête des intentions de vote

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Brésil : le candidat d'extrême droite en tête des intentions de vote

Publié le 06/09/2018 à 17:11 - Mise à jour à 18:20
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rio de Janeiro

-A +A

Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro est largement en tête des intentions de vote du premier tour de la présidentielle du 7 octobre au Brésil, selon le premier sondage réalisé après l'invalidation de la candidature de l'ex-président Lula, jusque là grand favori.

M. Bolsonaro, grand admirateur de la dictature militaire (1964-85) et habitué des dérapages racistes, misogynes ou homophobes, serait toutefois battu facilement par la quasi totalité de ses adversaires au deuxième tour, selon l'enquête d'opinion diffusée tard mercredi par l'Institut Ibope.

Celui qui s'est vanté de pouvoir "gagner dès le premier tour" serait en effet battu par les autres principaux candidats au deuxième tour, à l'exception de celui de la gauche, Fernando Haddad, probable remplaçant de Lula si celui-ci est définitivement mis hors course.

Au premier tour, Jair Bolsonaro, un ancien capitaine de l'armée, recueille 22% des intentions de vote, contre 20% à la mi-août.

L'écologiste Marina Silva se maintient à 12% des intentions de vote, partageant la deuxième place avec le candidat de centre gauche Ciro Gomes, qui obtenait jusque-là 9% des voix, selon le sondage réalisé pour TV Globo et le quotidien O Estado de Sao Paulo.

Le candidat du PSDB (centre droit), l'ex-gouverneur de Sao Paulo Geraldo Alckmin, favori des marchés, peine à décoller, à 9% contre 7% en août.

Fernando Haddad, colistier de Lula sur le ticket du Parti des travailleurs (PT), obtient à peine 6% des intentions de vote.

L'ex-président de gauche Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis avril pour corruption, était en tête avec 38% des intentions de vote lors de la précédente enquête de Ibope, largement devant M. Bolsonaro (18%).

Le 1er septembre, la justice électorale a invalidé la candidature de Lula, qui purge une peine de plus de 12 ans de prison, et a ordonné au PT de le remplacer avant le 12 septembre, sous peine d'être exclu de la course.

M. Bolsonaro est par ailleurs le candidat suscitant le plus de rejet, surtout parmi les femmes, 44% des personnes interrogées affirmant qu'elles ne voteraient jamais pour lui.

Ce sondage comporte une marge d'erreur de 2 points de pourcentage et a été réalisé auprès d'un échantillon de 2.002 personnes.

Il a été effectué entre le 1er et le 3 septembre, alors que la campagne télévisée des candidats venait de commencer.

Cette campagne devrait se traduire par une remontée de M. Alckmin, qui dispose, grâce au poids de son parti et de ses alliés à la Chambre de députés, d'un temps d'antenne largement supérieur aux autres candidats: plus de 5 minutes. M. Bolsonaro, par exemple, n'a que huit secondes.

Auteur(s): Par AFP - Rio de Janeiro


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-