Christchurch: un juge ordonne l'expertise psychiatrique du tireur des mosquées

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Christchurch: un juge ordonne l'expertise psychiatrique du tireur des mosquées

Publié le 04/04/2019 à 23:14 - Mise à jour le 05/04/2019 à 07:22
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Christchurch
-A +A

Un juge néo-zélandais a ordonné vendredi l'expertise psychiatrique du suprémaciste blanc qui a tiré dans deux mosquées de Christchurch, diffusant en direct le film des massacres, pour déterminer s'il pouvait être jugé pour 50 meurtres.

L'Australien Brenton Tarrant, 28 ans, sera examiné par deux experts médicaux pour savoir "s'il est en mesure d'être jugé ou s'il est dément", a décidé le juge Cameron Mander au cours d'une brève audience à Christchurch, où l'Australien est inculpé de 50 meurtres et de 39 tentatives de meurtre pour ces attaques.

Tarrant comparaissait par lien vidéo depuis la prison de très haute sécurité d'Auckland, où il est détenu à l'isolement suite à son arrestation peu après le massacre.

Le suspect est resté immobile tout au long de l'audience.

Le tribunal ne lui a pas demandé de dire s'il comptait plaider coupable ou non coupable.

Les médias sont désormais interdits de filmer ou de photographier l'accusé.

Plusieurs membres de familles des victimes étaient présents au tribunal.

Je "veux juste voir ce qu'il a à dire, quel sorte de sentiment il a, (son) émotion, pour voir quelle est sa réaction, bonne ou mauvaise", a dit devant le tribunal, à la radio néo-zélandaise, Yama Nabi, dont le père de 71 ans a été tué dans le massacre.

La prochaine audience est prévue le 14 juin.

Le 15 mars, Brenton Tarrant, 28 ans, a tué 50 fidèles dans deux mosquées de la grande ville de l'île du Sud, et diffusé en direct les images du carnage sur Facebook.

Le tueur a limogé son avocat commis d'office après sa première comparution le 16 mars, ce qui a fait craindre qu'il veuille se défendre lui-même et se servir de son procès comme plateforme de propagande.

Toutefois, deux avocats d'Auckland, Shane Tait et Jonathan Hudson, étaient présents durant l'audience pour le représenter.

- Surveillé en permanence -

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a répété à plusieurs reprises que la tuerie de Christchurch était un "attentat terroriste".

Le ministère public pourrait vouloir qualifier l'accusé de terroriste afin de montrer que l'extrémisme de droite est tout aussi dangereux que l'extrémisme islamiste.

L'administration pénitentiaire avait révélé le mois dernier que Tarrant était séparé des autres détenus et qu'il pouvait être surveillé en permanence, directement par les gardiens de prison ou par vidéo.

Il n'a pas accès à la télévision, à la radio, aux journaux et n'a pas droit aux visites.

En cas de condamnation, selon la presse locale, il est vraisemblable qu'il reste à l'isolement afin de lui épargner d'éventuelles représailles de co-détenus à majorité polynésiens.

Selon le dernier bilan des autorités, 24 personnes sont toujours hospitalisées, dont quatre dans un état critique. Parmi ces dernières victimes figure une fillette de quatre ans.

Auteur(s): Par AFP - Christchurch

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-