Colombie: naufrage d'un bateau, au moins six morts et beaucoup de disparus

Colombie: naufrage d'un bateau, au moins six morts et beaucoup de disparus

Publié le 26/06/2017 à 03:41 - Mise à jour le 27/06/2017 à 05:20
© Juan QUIROZ / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Les secouristes colombiens cherchaient encore lundi deux touristes disparus la veille dans le naufrage d'un bateau sur le lac de Guatapé (nord-ouest), qui a fait au moins sept morts.

L'Unité nationale pour la gestion des catastrophes (UNGRD) a fait état lundi soir de sept morts, deux disparus et 158 rescapés, dont deux toujours hospitalisés dans un état "stable".

Parmi les touristes secourus figurent trois Belges.

"Nous allons poursuivre les recherches pour retrouver les deux disparus (...) jusqu'à ce qu'ils soient retrouvés", a indiqué lors d'une conférence de presse, Carlos Iván Márquez, directeur de l'UNGRD, précisant qu'il s'agit de deux femmes âgées de 35 et 62 ans.

M. Márquez a indique que les corps des personnes décédées ont été identifiés.

La présence d'algues dans le lac aux eaux froides, dont la profondeur atteint 30 à 40 mètres, complique les recherches des secouristes - une équipe de 35 plongeurs -, qui suspectaient que des corps restent coincés parmi les quatre ponts de l'embarcation, baptisée "Almirante".

Dans une vidéo circulant sur les réseaux sociaux et que l'AFP a pu authentifier, on peut voir le bateau, qui transportait 161 passagers et six membres d'équipage, en train de tanguer avant de commencer à couler.

Les autorités ignorent encore les raisons de ce naufrage, survenu en quelques minutes seulement dimanche vers 14H00 (19H00 GMT) dans le lac du barrage El Peñol de Guatapé, à environ 68 kilomètres de Medellin.

Le bateau avait "très peu de gilets de sauvetage", a raconté Angela, qui se trouvait à bord avec son fils Esteban, âgé de 7 ans.

Angela, sa mère Marta, décédée dans le naufrage, et Esteban ont été secourus par des estivants en jet-ski mais "à ce moment-là, ma mère a lâché son bras" et Angela l'a perdue de vue, a témoigné Viviana, la fille de la victime, le visage fatigué d'avoir fait le tour des hôpitaux toute la nuit.

- "Ils ressemblaient à des fourmis" -

"Quand je suis arrivé, je les ai attrapés, ils ressemblaient à des fourmis", a raconté à l'AFP Yovan Betancur, 28 ans, qui, avec son bateau a réussi à sauver douze personnes des eaux froides et profondes du lac.

Carlos Campuzano, 44 ans, qui passé dix ans à promener des touristes avec son bateau, est arrivé le premier sur les lieux du drame.

"Le premier et le deuxième étage avaient déjà coulé et le bateau tanguait (... ) les personnes étaient en état de choc, c'était le chaos", s'est souvenu le navigateur qui, en faisant trois voyages a permis de sauver au moins 30 personnes.

Le site est très apprécié des Colombiens, pour y effectuer des promenades en bateau, pêcher ou pratiquer le jet-ski, notamment lors des week-ends prolongés comme c'était le cas dimanche, ce lundi étant férié en Colombie.

"Il n'y avait pas de gilets de sauvetage, il n'y avait rien. Seuls quelques bateaux sont venus nous aider en nous jetant des gilets. C'était le chaos total, tout le monde criait, nous avons prié... Nous ne savions pas quoi faire", a déclaré une passagère, Lorena Salazar.

Les passagers ne portaient pas de gilets de sauvetage et parmi eux, se trouvaient "beaucoup d'enfants", a également témoigné aux médias locaux une autre survivante, Laura Baquero, précisant que les deux premiers niveaux de l'embarcation "étaient surpeuplés".

Il y a "des plaintes et réclamations" concernant le manque de gilets de sauvetage, a confirmé à l'AFP le vice-ministre des Transports, Alejandro Maya, soulignant que les papiers du bateau étaient en règle.

Le parquet a indiqué dans un communiqué qu'il demanderait aux autorités locales "un rapport sur les contrôles (...) des services de navigation sur le lac, l'usage de gilets de sauvetage et les limites de vitesse".

Le président Juan Manuel Santos, qui s'était rapidement rendu sur place, a exclu que l'accident soit lié à un problème de surcharge.

Trois jours de deuil ont été déclarés par la municipalité de Guatapé.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le bateau l'Almirante chavire avec 170 passagers à bord le 25 juin à Guatape (Colombie).

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-