Corée du Nord: le dernier test de missile, un "avertissement" adressé aux Etats-Unis

Corée du Nord: le dernier test de missile, un "avertissement" adressé aux Etats-Unis

Publié le 30/07/2017 à 14:11 - Mise à jour à 16:37
© Kim Won-Jin / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

La Corée du Nord a déclaré dimanche que son dernier test de missile était un "sévère avertissement" lancé aux États-Unis et leur volonté de frapper Pyongyang de nouvelles sanctions, et a affirmé qu'elle riposterait en cas de provocations militaires de Washington.

La Corée du Nord a effectué vendredi son deuxième test de missile balistique intercontinental (ICBM) en moins d'un mois. Le leader nord-coréen Kim Jong-Un a affirmé que son pays avait désormais la capacité de frapper "tout le territoire américain".

"Le (...) test du missile ICBM (...) est cette fois-ci destiné à envoyer un sévère avertissement aux États-Unis, qui multiplient les remarques insensées, agitent frénétiquement des sanctions et une campagne visant à faire pression sur la RPDC", a déclaré le ministère des Affaires étrangères de Pyongyang, utilisant l'acronyme de la République populaire démocratique de Corée, dans un communiqué publié par l'agence nord-coréenne KCNA.

Selon des experts, le test de vendredi était manifestement plus puissant que le premier du genre, le 4 juillet. Ils considèrent dorénavant que les missiles nord-coréens peuvent théoriquement atteindre la côte est des États-Unis, y compris New-York.

Le test du 4 juillet avait déclenché une vague d'inquiétude internationale concernant les capacités militaires du pays. Depuis, les États-Unis font pression pour imposer plus de sanctions de l'ONU à Pyongyang et le Sénat américain a adopté vendredi de nouvelles mesures coercitives bilatérales.

Pour la Corée du Nord, cette campagne dirigée par les États-Unis fournit une "nouvelle justification" de sa volonté de maintenir ses programmes militaires, a déclaré le ministère des Affaires étrangères.

Dans le communiqué, le ministère des Affaires étrangères a exhorté les États-Unis à "en finir avec ce rêve stupide de faire du mal à la RPDC". "Si les Yankees (...) osent à nouveau brandir le bâton nucléaire sur cette terre (...), la RPDC leur apprendra les manières en usant de la force stratégique nucléaire", a-t-il menacé.

Ce communiqué a été publié quelques heures seulement après que le président américain Donald Trump ait prévenu qu'il ne permettrait pas à la Chine -- principal allié de Pyongyang -- de "ne rien faire" à propos de la Corée du Nord.

Jusqu'ici la stratégie des États-Unis - qu'il s'agisse de l'administration de Donald Trump ou de celle de Barack Obama - n'a pas porté ses fruits : malgré un renforcement des sanctions internationales à l'ONU et des pressions sur la Chine, le régime du dirigeant Kim Jong-Un a poursuivi ses programmes militaires balistique et nucléaire.

Auteur(s): Par AFP

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Des Nord-Coréens assistent à la retransmission du test de missile ICBM sur un écran public à Pyongyang.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-