Espagne : les 80 ans de la fin de la guerre civile divisent

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Espagne : les 80 ans de la fin de la guerre civile divisent

Publié le 01/04/2019 à 15:35 - Mise à jour à 15:36
© STF / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Madrid
-A +A

Le 1er avril 1939, la guerre civile s'achevait en Espagne. 80 ans plus tard, l'anniversaire de la fin de ce conflit sanglant remporté par le général Franco révélait lundi les dissensions qui perdurent dans le pays.

L'ARMH (Association pour la récupération de la mémoire historique), l'une des principales associations de défense de la mémoire des victimes républicaines de la guerre civile, a "regretté" lundi dans un communiqué "que l'Etat n'organise aucune cérémonie du souvenir en un jour comme celui-ci".

Selon elle, le 1er avril 1939, "l'Espagne est devenue un camp de concentration, un poteau d'exécution sur lequel, après cette date, 55.000 personnes ont été assassinées, dans une société dans laquelle des milliers de veuves n'ont pu pleurer leurs morts (...) ni les sortir des fosses communes pour leur donner une sépulture digne".

Si aucune cérémonie officielle n'a été organisée lundi par le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, ce dernier s'était en revanche rendu en France en février pour rendre hommage aux 450.000 Espagnols qui s'y sont exilés en raison de la guerre civile et de la dictature de Franco.

"Aujourd'hui 1er avril, c'est le 80e anniversaire de la fin de la guerre civile. (...) En Espagne, tout manque pour reconnaître ceux et celles qui ont lutté pour la démocratie", a dénoncé pour sa part Ione Belarra, l'une des responsables du parti de gauche radicale Podemos.

Dans l'autre "camp", Luis Alfonso de Borbon, arrière petit-fils de Franco, célébrait lui les 80 ans de la "victoire" des franquistes dans un message sur son compte Twitter.

"Aujourd'hui, 1er avril, c'est le 80e anniversaire de la victoire du camp national sur l'armée rouge, mettant fin à trois ans de guerre civile", a écrit l'héritier d'un trône français inexistant qui a récemment pris la tête d'une bataille médiatique pour défendre l'héritage de son aïeul.

Cet anniversaire intervient à moins d'un mois des élections législatives.

Le nouveau parti d'extrême droite Vox a désigné comme candidats deux généraux à la retraite qui ont signé en juillet dernier un manifeste défendant "la figure militaire du Général Franco" qu'ils disaient "vilipendée à un point inconcevable".

Dès son arrivée au pouvoir début juin, Pedro Sanchez avait fait de l'exhumation de Franco de son monumental mausolée du Valle de los Caidos l'une de ses priorités. Le gouvernement a fixé la date de cette exhumation au 10 juin.

Auteur(s): Par AFP - Madrid

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-