Inondations en Australie: les sédiments menacent la Grande barrière

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Inondations en Australie: les sédiments menacent la Grande barrière

Publié le 15/02/2019 à 10:01 - Mise à jour à 11:16
© MATT CURNOCK / Matt Curnock/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Sydney

-A +A

Les inondations récentes dans le nord de l'Australie ont provoqué des ruissellements qui menacent "d'étouffer" la Grande barrière, privant les coraux de lumière et apportant de la nourriture à des étoiles de mer prédatrices, ont prévenu des scientifiques vendredi.

Plusieurs régions du nord de l'Etat du Queensland, qui borde l'immense récif corallien, subissent toujours le contrecoup de pluies diluviennes sans précédent qui ont transformé des routes en rivière et inondé des centaines de maisons.

Des scientifiques de l'Université James Cook ont expliqué que les rivières gonflées avaient déversé des sédiments dans ce joyau environnemental inscrit au patrimoine de l'humanité, portant atteinte à la qualité des eaux et à leur luminosité.

"Le récifs coralliens et les herbiers marins ont besoin de lumière pour maintenir leur croissance et leur état de santé", a expliqué à l'AFP Jane Waterhouse, chercheuse à James Cook.

La longue période pluvieuse a été suivie par une météo calme, si bien que les eaux troubles ne se sont pas encore dispersées. Dans les zones les plus touchées, le corail est menacé d'être "étouffé", comme à l'embouchure du fleuve Burdekin, où une marée boueuse s'est répandue sur une distance allant jusqu'à 100 kilomètres des côtes.

"Si elle reste sur place, il ne faudrait pas tant de temps que cela pour que certains de ces systèmes meurent", a ajouté la scientifique.

Les effets de ces ruissellements ne seront vraiment mesurables qu'au bout de plusieurs semaines de surveillance.

Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco en 1981, la Grande barrière s'étend sur environ 2.300 kilomètres le long de la côte nord-est de l'Australie et constitue le plus vaste ensemble corallien du monde. Elle a subi en 2016 et 2017 deux épisodes de blanchissement sans précédent de ses coraux, un phénomène dû au réchauffement climatique.

Mais ses récifs sont également menacés par l'acanthaster pourpre, une étoile de mer dévoreuse de coraux, qui ont proliféré en raison de la pollution et des ruissellements agricoles.

Les inondations ont aggravé ces ruissellements, et par conséquent la croissance d'algues. "Elles fournissent une alimentation formidable qui permet à ces populations de prospérer", a déclaré Mme Waterhouse.

Auteur(s): Par AFP - Sydney


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Photo prise par Matt Curnock le 13 février 2019 au large de Townsville montrant des sédiments (en bas de l'image) progressant dans l'océean Pacifique vers les récifs de la Grande b

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-