Kosovo: risque de crise politique prolongée

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Kosovo: risque de crise politique prolongée

Publié le 03/08/2017 à 18:09 - Mise à jour à 18:10
© Armend NIMANI / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le parlement du Kosovo n'a pas pu élire jeudi son président, reportant la formation d'un nouveau gouvernement et laissant présager d'une crise politique qui pourrait déboucher sur la convocation de nouvelles élections après les législatives de juin qui n'ont vu aucun vainqueur clair.

Les députés de la coalition des anciens chefs rebelles, arrivée en tête des élections législatives du 11 juin, et seule habilitée par la Constitution à présenter un candidat pour le poste de président du parlement, ne se sont pas présentés dans la salle de l'assemblée après une interruption de séance. Celle-ci a été reportée à vendredi.

L'élection du président du parlement constitue une étape clé pour la formation d'une majorité au parlement devant permettre au président Hashim Thaçi de désigner un candidat pour le poste de Premier ministre.

Le Premier ministre désigné disposera de 15 jours pour proposer un gouvernement dont la composition devra être approuvée par une majorité de 61 députés sur les 120 que compte le parlement.

La "coalition des guerriers", menée par d'anciens chefs rebelles, dispose de 39 des 120 sièges du Parlement, mais n'est pas en mesure de former seule un gouvernement. Depuis les élections de juin, elle n'a pas réussi à s'entendre avec des partenaires pour former un gouvernement stable.

Le parti Vetëvendosje (gauche nationaliste, 32 sièges) et l'alliance de centre droit menée par la Ligue démocratique du Kosovo (LDK, 29 sièges) refusent d'entrer dans une coalition gouvernementale avec la "coalition des guerriers".

Leurs députés ont fait savoir qu'ils ne voteraient pas pour le candidat de la "coalition des guerriers" au poste de président du parlement.

Selon l'analyste politique Ramush Tahiri, si le parti Vetëvendosje et la Ligue démocratique du Kosovo ne soutiennent pas la nomination par la "coalition des guerriers" d'un président du parlement, le Kosovo pourrait "s'acheminer vers de nouvelles élections".

Les élections anticipées de juin avaient été convoquées après la chute du gouvernement du leader de la LDK Isa Mustafa à la suite d'un vote de défiance.

Le Kosovo, qui compte 1,8 million d'habitants, est un des pays les plus pauvres d'Europe. Cette ancienne province albanaise de la Serbie a déclaré son indépendance en 2008.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le parlement du Kosovo, le 3 août 2017 à Pristina

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-