Le président irakien discute de la reconstruction de Mossoul à l'Unesco

Le président irakien discute de la reconstruction de Mossoul à l'Unesco

Publié le 25/02/2019 à 11:44 - Mise à jour à 12:01
© Bertrand GUAY / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le président irakien Barham Saleh s'est rendu lundi à l'Unesco pour discuter avec la directrice générale de l'organisation, Audrey Azoulay, du projet de reconstruction de Mossoul, ex-fief des jihadistes en Irak dévasté lors de la reconquête de la ville en 2017.

C'est la première fois qu'un président irakien se rendait au siège de l'Unesco à Paris, un "symbole fort de l’engagement de l'organisation en Irak" notamment pour la reconstruction du patrimoine historique de Mossoul, deuxième ville du pays, souligne-t-on de source diplomatique à l'Unesco.

L’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture a rassemblé plus de 100 millions de dollars, notamment auprès des Emirats arabes unis, premier donateur, de l'Union européenne et du Japon, pour son initiative "Faire revivre l’esprit de Mossoul".

Ce projet ambitieux sur "cinq à dix ans", le plus important jamais porté par l'organisation, doit désormais passer à la "phase de mise en oeuvre", ce qui reste compliqué dans une cité encore encombrée de mines et de ruines, souligne-t-on à l'Unesco. L'organisation entend aussi placer l'éducation et la culture au coeur du projet, "en pleine concertation avec le gouvernement irakien".

"C’est seulement en réhabilitant l’héritage culturel commun et en revitalisant la vie culturelle et éducative que les Mossouliotes pourront de nouveau être acteurs du renouveau de leur pays", a déclaré Audrey Azoulay dans un communiqué.

Les populations locales seront ainsi formées aux métiers de la restauration du patrimoine historique, un élément clé pour le succès du projet, insiste-t-on à l'Unesco.

Des Irakiens ont posé en décembre la première pierre pour la reconstruction de l'emblématique mosquée Al-Nouri et de son minaret penché, où le "calife" autoproclamé du groupe jihadiste Etat islamique(EI), Abou Bakr al-Baghdadi, avait fait son unique apparition publique connue en 2014.

Après trois ans sous la coupe des jihadistes, Mossoul, chef-lieu de la province de Ninive, est revenue sous le contrôle du gouvernement irakien en juillet 2017 au terme d'une très violente bataille, avec l'appui aérien de la coalition internationale anti-EI conduite par les Etats-Unis.

Barham Saleh, qui effectue une visite de deux jours en France, se rendra ensuite à l'Elysée pour un déjeuner avec son homologue Emmanuel Macron.

Cette visite intervient alors que l'EI est en train de perdre, dans l'est de la Syrie, l'ultime poche de l'immense territoire qu'il avait conquis en Syrie et en Irak en 2014.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président irakien Barham Saleh rencontre la directrice générale de l'Unesco Audrey Azoulay, à Paris le 25 février 2019

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-