Mexique: un journaliste radio assassiné, le deuxième en 2019 

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Mexique: un journaliste radio assassiné, le deuxième en 2019 

Publié le 09/02/2019 à 18:02 - Mise à jour le 10/02/2019 à 04:22
© VICTORIA RAZO / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Mexico

-A +A

Le présentateur d'un journal radio mexicain a été assassiné samedi, a annoncé le parquet local, devenant le deuxième journaliste tué en 2019 dans ce pays, l'un des plus dangereux pour les reporters.

Ce journaliste est mort "à cause de plusieurs blessures provoquées par une arme à feu", a annoncé dans un communiqué le parquet de Tabasco, dans le sud-est du Mexique. Le ministère public a annoncé l'ouverture d'une enquête.

Le meurtre de Jesus Ramos Rodriguez a eu lieu "samedi matin dans un restaurant de la ville d'Emiliano Zapata", avait auparavant indiqué un porte-parole du ministère public.

Jesus Ramos Rodriguez présentait le journal de la station 99.9 FM depuis plus de vingt ans, selon les médias locaux.

Il a reçu "plus de huit balles du tireur, qui, selon les premiers témoignages, est descendu de son véhicule et s'est dirigé directement à l'endroit où se trouvait le journaliste avant d'ouvrir le feu à bout portant", indique le quotidien El Universal.

La Commission nationale des droits de l'Homme (CNDH) a condamné l'assassinat de Jesus Ramos Rodriguez. Elle a demandé aux autorités mexicaines de "mettre en place des mesures de protection pour protéger la vie et la sécurité de sa famille" et de mener "une enquête approfondie" sur ce crime, notamment sur son lien avec la profession de la victime.

L'Etat de Tabasco (sud-est), frontalier du Guatemala, est une région où opèrent de puissants cartels de narcotrafiquants, également impliqués dans des vols de carburant et des enlèvements de commerçants et de migrants.

Le 21 janvier, les autorités avaient annoncé le meurtre du directeur d'une radio située dans l'Etat de Basse-Californie du Sud, au nord-ouest du Mexique.

Rafael Murua, 34 ans, avait auparavant fait état de harcèlement et de menaces et bénéficiait du programme gouvernemental de protection des journalistes et des défenseurs des droits de l'homme.

"Il avait seulement avec lui un bouton d'appel d'urgence", avait précisé à l'AFP la représentante au Mexique de Reporters sans frontières (RSF), Balbina Flores, mais n'avait pas de gardes du corps.

Ces deux morts portent à 143 le nombre de journalistes assassinés au Mexique depuis 2000, selon les chiffres de la CNDH.

Le Mexique est le deuxième pays le plus dangereux pour la presse après la Syrie, avec plus de 100 journalistes tués depuis 2000, selon RSF. En 2018, 10 journalistes ont été assassinés dans différentes régions du pays. La grande majorité de ces assassinats restent impunis.

Auteur(s): Par AFP - Mexico


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


En 2018, diez comunicadores fueron abatidos en diversas partes de México. La gran mayoría de esos homicidios permanecen impunes

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-