Polémique en Italie après des déclarations de Tajani sur Mussolini

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Polémique en Italie après des déclarations de Tajani sur Mussolini

Publié le 14/03/2019 à 11:57 - Mise à jour à 11:58
© Andrew CABALLERO-REYNOLDS / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rome

-A +A

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani (droite), a provoqué une polémique en Italie et à Bruxelles en évoquant à la radio les aspects "positifs" du bilan de Benito Mussolini.

"On peut ne pas partager sa méthode (...). Mais il faut être honnête, Mussolini a fait des routes, des ponts, des bâtiments, des installations sportives, il a réaménagé tant de parties de notre Italie", a déclaré M. Tajani mercredi après-midi sur une radio italienne.

"D'une manière générale, je ne considère pas son action au gouvernement comme positive. Mais il y a des choses qui ont été faites", a insisté ce proche de Silvio Berlusconi, tout en évoquant des "erreurs (...) très graves, inacceptables" comme l'élimination des opposants, les lois raciales ou la déclaration de guerre.

Face aux premières réactions, M. Tajani a précisé dans la soirée sur les réseaux sociaux: "Honte à ceux qui instrumentalisent mes propos sur le fascisme ! Je suis depuis toujours un antifasciste convaincu, je ne permettrai à personne d'insinuer le contraire. La dictature fasciste, ses lois raciales, les morts qu'elle a provoqués sont la page la plus sombre de l'histoire italienne et européenne".

Malgré cela, les propos ont fait vivement réagir en Italie, où #Tajani était parmi les mots-clés les plus partagés jeudi sur les réseaux sociaux. Un internaute a ainsi publié la photo d'un verre d'eau saumâtre avec ce commentaire: "Dans ce verre, il y a aussi de l'eau potable".

Les propos faisaient également polémique à Bruxelles, où plusieurs élus de gauche ont rappelé la vieille alliance -- encore valable pour toutes les élections locales -- de Forza Italia, le parti de M. Tajani, avec la Ligue et Fratelli d'Italia, deux partis d'extrême droite.

"Les déclarations du président du Parlement européen sont indignes et absolument inacceptables. Antonio Tajani doit retirer ses propos banalisant le fascisme ou démissionner de la présidence du Parlement européen", a déclaré Ska Keller, présidente du groupe Verts-ALE.

Auteur(s): Par AFP - Rome


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président du Parlement européen Antonio Tajani, lors d'une visite à l'Organisation des Etats américains à Washington le 27 février 2019

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-