Syrie: 28 morts dans un attentat à Idleb

Syrie: 28 morts dans un attentat à Idleb

Publié le 14/05/2018 à 07:45 - Mise à jour à 07:48
© HO / Distribution Airbus DS/AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Beyrouth

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Au moins 28 personnes ont été tuées dans l'attentat qui a frappé samedi la ville syrienne d'Idleb (nord-ouest) tenue par des jihadistes, selon un nouveau bilan fourni dimanche par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

L'Observatoire avait rapporté dans un premier temps une déflagration d'origine indéterminée avant d'indiquer que l'explosion avait été causée par une voiture piégée.

Cette dernière ciblait un tribunal tenu par Hayat Tahrir al-Cham, organisation dominée par l'ex-branche d'Al-Qaïda, où se trouvaient des détenus accusés de faire partie du groupe jihadiste rival État islamique (EI), a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

"L'explosion a fait 28 morts: cinq civils, dix combattants de Hayat Tahrir al-Cham, huit personnes accusées d'appartenance à l'EI et cinq victimes qui n'ont pas encore été identifiées", a-t-il ajouté. Un premier bilan samedi soir faisait état de neuf morts.

La province d'Idleb, l'une des dernières à échapper en grande partie au pouvoir de Bachar al-Assad, est contrôlée dans sa majorité par les jihadistes, mais accueille plusieurs factions rebelles opposées au régime.

En proie à des luttes intestines, elle a connu ces derniers mois plusieurs attentats similaires, et est régulièrement la cible de raids meurtriers du régime ou de son allié russe.

Début mai, une voiture piégée avait explosé dans une localité d'Idleb devant les locaux de l'ONG International Rescue Committee (IRC), faisant au moins deux morts.

Déclenché en 2011 par la répression sanglante de manifestations pacifiques par le régime, le conflit en Syrie s'est complexifié au fil des ans avec l'implication de pays étrangers et de groupes jihadistes, sur un territoire de plus en plus morcelé. Il a fait plus de 350.000 morts et des millions de déplacés et réfugiés.

Auteur(s): Par AFP - Beyrouth

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Photo prise par les satellites Pleiades et fournie par Airbus DS de la ville syrienne d'Idleb (nord-ouest), vue du ciel, le 1er juin 2016

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-