Syrie: 51 civils tués dans des raids attribués à l'aviation russe (ONG)

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Syrie: 51 civils tués dans des raids attribués à l'aviation russe (ONG)

Publié le 08/06/2018 à 19:32 - Mise à jour à 19:34
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Beyrouth
-A +A

Cinquante et un civils, dont plusieurs enfants ont été tués jeudi dans la province d'Idleb en Syrie lors de raids attribués à l'aviation de la Russie, alliée du régime syrien, qui a démenti.

Les raids ont frappé tard jeudi soir la localité de Zardana, contrôlée par des rebelles et des jihadistes dans cette province du nord-ouest du pays en guerre, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Au moins 51 civils dont neuf enfants ont péri dans les raids, selon un nouveau bilan de l'OSDH, qui avait fait état précédemment de 44 morts. Il y a eu des dizaines de blessés.

Le bilan ne cesse de alourdir car plusieurs corps ont été extraits des décombres de maisons détruites par les bombes, a déclaré à l'AFP le directeur de l'Observatoire, Rami Abdel Rahmane.

L'aviation russe a été plusieurs fois accusée d'avoir fait des victimes civiles dans ses frappes mais Moscou dément régulièrement, assurant cibler les "terroristes", en référence aux jihadistes ou rebelles.

Vendredi, Moscou a encore une fois nié avoir mené des raids contre cette région. "Ces informations n'ont rien à voir avec la réalité", a affirmé le ministère russe de la Défense.

Après les frappes, un important cratère s'est formé au milieu d'immeubles de deux ou trois étages en ruines, selon un correspondant de l'AFP sur place. Des civils ont aidé les secouristes à dégager des corps ensevelis sous les gravats.

Femmes, enfants, personnes âgées et secouristes blessés ont été transportés dans la nuit dans un hôpital proche.

La majeure partie de la province d'Idleb est contrôlée par les jihadistes de Hayat Tahrir al-Cham, une coalition dominée par l'ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie.

Cette province, l'une des dernières à échapper en grande partie au pouvoir de Bachar al-Assad, est régulièrement la cible de raids meurtriers du régime ou de son allié russe.

Depuis l'intervention militaire russe à ses côtés en 2015, le régime de Bachar al-Assad a repris le contrôle de plus de 60% du territoire national.

Plus de 350.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début du conflit en 2011.

Auteur(s): Par AFP - Beyrouth

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-