Trump soutient l'Otan "à 100%" mais veut que ses membres "payent"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Trump soutient l'Otan "à 100%" mais veut que ses membres "payent"

Publié le 17/01/2019 à 17:48 - Mise à jour à 18:32
© MANDEL NGAN / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Washington

-A +A

Donald Trump a assuré jeudi qu'il soutenait l'Otan "à 100%" mais a une nouvelle fois appelé les autres pays membres à augmenter leurs dépenses militaires, au moment où des doutes refont surface sur son engagement vis-à-vis de l'Alliance atlantique.

"Nous serons avec l'Otan à 100% mais comme je l'ai dit aux pays (membres de l'Alliance), vous devez changer de braquet et vous devez payer", a déclaré le président américain depuis le Pentagone lors d'un discours sur la nouvelle stratégie de défense antimissile des Etats-Unis.

"Nous ne pouvons être les idiots des autres. Ce n'est pas possible. Nous ne voulons pas être traités comme cela. Et croyez-moi, pendant des années, c'est ce qu'ils disaient dans votre dos", a-t-il ajouté.

Selon le New York Times, M. Trump aurait, à de multiples reprises, indiqué l'an dernier à de hauts responsables américains qu'il ne voyait pas l'intérêt de l'Otan et que les Etats-unis devraient s'en retirer.

Ces responsables et ex-responsables de l'administration, non identifiés, ont indiqué au journal qu'ils craignaient que le président américain ne réitère cette menace lors du sommet tumultueux de l'Otan de juillet 2018, lorsqu'il avait accusé les alliés de ne pas participer suffisamment aux frais de l'alliance militaire.

L'entourage de M. Trump était finalement parvenu à sauver la situation, mais des rumeurs avaient circulé à Bruxelles sur des menaces du président américain de quitter l'alliance, créée en pleine Guerre froide pour assurer la sécurité de l'Europe occidentale face à l'Union soviétique.

Les Etats-Unis sont le seul pays à avoir jamais invoqué l'article 5 de l'Otan, le principe de défense collective de l'alliance, après les attentats du 11-Septembre 2001.

Auteur(s): Par AFP - Washington


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président américain Donald Trump prononce un discours au Pentagone, le 17 janvier 2019

Newsletter


Fil d'actualités Actualités




Commentaires

-