Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Un drone filme des images inédites d'un peuple isolé d'Amazonie

Publié le 24/08/2018 à 04:04 - Mise à jour à 11:14
© Adam MOL / National Indian Foundation/AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Sao Paulo
-A +A

Quelques personnes se promenant dans une clairière au milieu de l'abondante végétation amazonienne: ces images inédites, enregistrées par un drone près de la frontière entre le Brésil et le Pérou, dévoilent l'existence d'une nouvelle tribu isolée, découverte par la Fondation nationale indienne (Funai).

La vidéo -- tournée en 2017 mais rendue publique cette semaine -- fait partie des images récoltées par la Funai lors de plusieurs expéditions dans la Vallée du Javari, une zone très difficile d'accès dans le sud-est de l'Amazonas, état brésilien (sud-est) où ont été recueillies la majorité des preuves d'existence de peuples isolés dans le pays.

La Funai, qui a déjà contacté huit de ces peuples, possèdent des preuves de l'existence de 11 autres tribus -- non-contactées -- vivant dans la région, grâce à la découverte d'indices tels qu'une énorme hutte, des haches artisanales, un clairon réalisé avec de l'écorce ou des canoës creusés dans des troncs de palmiers.

Pour atteindre le lieu de la découverte, l'expédition composée de membres de l'agence -- entité liée au gouvernement brésilien -- et de policiers, a dû parcourir 180 kilomètres de fleuves et chemins de terre, puis 120 de plus dans la jungle, a expliqué la Funai dans un communiqué.

L'expédition, qui vise à la "protection des indigènes isolés" en s'appuyant sur l'aide de membres du peuple Kanamari, grands connaisseurs de la région, a par ailleurs rencontré sur son chemin deux équipes de braconniers, et les a obligées à libérer les animaux capturés, vivants.

"La vigilance et le contrôle doivent s'intensifier dans la région pour empêcher l'action de délinquants et garantir la possession entière du territoire par les indigènes", a affirmé Vitor Góis, le coordinateur du projet.

Selon la Funai, il existe 107 signalements de présence de groupes indigènes isolés au Brésil, chiffre qui varie selon les rapports.

Le mois dernier, l'organisation a dévoilé les images d'un homme considéré comme le seul survivant d'une tribu décimée d'Amazonie brésilienne. Cet individu, qui vit sur la terre indigène du Tanaru, dans l'état de Rondonia (à la frontière brasilo-bolivienne), est supposé avoir arpenté la forêt pendant 22 ans, après que son peuple a succombé aux invasions de propriétaires fonciers et d'exploitants de bois.

Cette vidéo a été enregistrée en 2011 et n'avait pas été diffusée jusqu'alors, mais selon des preuves retrouvées cette année, cet homme est toujours en vie.

Sa situation, comme celle de tous les peuples isolés, préoccupe les spécialistes qui dénoncent les attaques et les pressions du secteur agroalimentaire et du minerai pour s'approprier des terres ancestrales.

Plus de 800.000 indigènes appartenant à 305 ethnies et parlant 274 langues différentes vivent au Brésil, pays de plus 208 millions d'habitants, selon les chiffres officiels.

Auteur(s): Par AFP - Sao Paulo

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Une cabane appartenant à une tribu indigène, dévouverte en Amazonie brésilienne en 2017.

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-