Trump affirme avoir été mal cité sur Kim Jong-Un

Trump affirme avoir été mal cité sur Kim Jong-Un

Publié le 14/01/2018 à 09:33 - Mise à jour à 15:04
© Nicholas Kamm / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Washington

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le président américain Donald Trump a accusé dimanche le Wall Street Journal --l'un des quotidiens les plus respectés du pays-- de l'avoir délibérément mal cité sur sa relation avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Samedi, la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders avait déja affirmé que la phrase citée par le WSJ ("J'ai probablement une bonne relation avec Kim Jong-Un", qui pouvait laisser croire que les deux dirigeants étaient en contact) était en fait au conditionnel. Elle avait accompagné son message sur Twitter d'un bandeau vengeur: "Fake News".

Le quotidien, pour sa part maintien sa version.

Le président lui-même est revenu sur l'incident en tweetant dimanche matin: "Le Wall Street Journal a faussement fait état que je leur avais dit +j'ai une bonne relation avec Kim Jong-Un+ (de Corée du N). A l'évidence, je n'ai pas dit ça".

"J'ai dit +J'aurais une bonne relation avec Kim Jong-Un+, une grosse différence. Heureusement que désormais nous enregistrons les conversations avec les journalistes et ils savaient exactement ce que j'ai dit et voulais dire. Ils voulaient juste faire les gros titres. Fake news!", a-t-il conclu.

La Maison Blanche et le journal ont chacun publié sur Twitter l'enregistrement audio de la phrase pendant l'interview et il semblerait qu'effectivement la Maison Blanche ait raison, même si la phrase n'est pas très audible (en anglais, la différence est mince, entre "I have" et "I'd have").

Washington et Pyongyang s'affrontent verbalement depuis des mois autour du programme nucléaire nord-coréen et M. Trump a insulté, à de nombreuses reprises, le dirigeant de la Corée du Nord, le traitant notamment de fou.

Dans l'interview au WSJ, il a refusé de dire s'il avait déjà parlé avec M. Kim. "Je ne dis pas que je l'ai fait ou que je ne l'ai pas fait. Je ne souhaite simplement pas m'exprimer", avait-il déclaré.

Mais si le président américain s'est engagé depuis son arrivée au pouvoir dans une virulente joute verbale avec le leader nord-coréen qui a multiplié les essais nucléaires, il a changé sensiblement de ton au cours des dernières semaines.

Il y a quelques jours, il s'est félicité des discussions entre le Nord et le Sud. A l'issue de ces dernières, les deux pays ont convenu que Pyongyang allait envoyer une délégation aux JO d'hiver qui se tiennent à Pyeongchang du 9 au 25 février.

Auteur(s): Par AFP - Washington

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président américain Donald Trump a accusé dimanche le Wall Street Journal de l'avoir délibérément mal cité sur sa relation avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-