Mélenchon soutient l'appel de Drouet et de la CGT à une "grève générale" le 5 février

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Mélenchon soutient l'appel de Drouet et de la CGT à une "grève générale" le 5 février

Publié le 23/01/2019 à 10:30 - Mise à jour à 17:54
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le chef de file de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a dit soutenir mercredi l'appel de la figure des "gilets jaunes" Eric Drouet et de la CGT à une "grève générale" le 5 février, souhaitant comme Olivier Besancenot (NPA) la "convergence" des mouvements sociaux.

"Je joins mon soutien à ces appels. Ils démontrent la vigueur du mouvement des +gilets jaunes+ qui n'a pas été dissous par la supercherie du +grand débat+", a estimé le patron des députés LFI dans un communiqué.

"Les membres de l'intergroupe parlementaire (Assemblée nationale, Parlement européen, Sénat) sont convaincus de la nécessité de convergences entre le mouvement des +gilets jaunes+ et du mouvement syndical", a-t-il ajouté. Cet intergroupe "regarde donc de manière favorable, attentive et intéressée la proposition de grève générale pour le 5 février et se prononcera pour y appeler et mobiliser, à l'issue de sa réunion le 29 janvier".

La CGT a appelé "à la grève" le 5 février et à "des manifestations" sur tout le territoire, pour répondre à l'"urgence sociale", réclamant une hausse du Smic et une réforme de la fiscalité. L'appel à la transformer en "blocage total" a été partagé sur Facebook par Eric Drouet.

Mercredi matin, Olivier Besancenot, porte-parole du NPA, a annoncé se joindre à cette initiative. "Jusqu'à présent, on avait un mouvement social, un mouvement syndical et les +gilets jaunes+ qui se regardaient un peu en chien de faïence. Là il y a un geste qui a été fait du côté des +gilets jaunes+ et je crois que ça doit interpeller les organisations syndicales, c'est peut-être le moment de la convergence", a-t-il argumenté.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau parti anticapitaliste (NPA), le 12 février 2018 à Paris

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-