Déclarations de Wauquiez: quelques élus ou membres LR prennent leurs distances

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Déclarations de Wauquiez: quelques élus ou membres LR prennent leurs distances

Publié le 21/02/2018 à 15:55 - Mise à jour à 19:12
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Après l’ex-ministre Dominique Bussereau, des membres des Républicains ont annoncé prendre leurs distances avec leur parti, après les déclarations choc de Laurent Wauquiez, président de LR, diffusées par Quotidien, ont-ils fait savoir mercredi.

Dominique Bussereau avait annoncé mardi soir, à l’issue de l’intervention de Laurent Wauquiez sur BFM-TV, sa décision de quitter le parti des Républicains. "Je m’attendais à ce qu’il s’excuse", a-t-il affirmé mercredi sur Public Sénat, ajoutant que M. Wauquiez aurait dû, pour "mettre fin à l’incident", reconnaître être "allé trop loin" et avoir "tenu des propos qu’(il) n’aurait pas dû tenir".

L’euro-députée Elisabeth Morin-Chartier a également annoncé son départ. "Je ne me retrouve pas dans la spirale dans laquelle notre parti s’engage", a-t-elle déclaré dans un communiqué, citant le "respect des citoyens, des institutions et de la parole donnée" comme valeurs nécessaires en politique.

"Pour être en accord avec mon éthique, je quitte Les Républicains et n’appartiens désormais qu’à la seule famille politique du Parti Populaire Européen", a-t-elle affirmé.

Le sénateur de Saône-et-Loire Jean-Paul Emorine a annoncé sa décision de quitter le parti mercredi au Journal de Saône-et-Loire, évoquant des "déclarations déplacées, pas adaptées à la responsabilité qui est" celle de M. Wauquiez.

L'élu, qui dit ne pas souhaiter quitter son groupe politique, n'avait pas renouvelé son adhésion aux Républicains en janvier, attendant de voir l'action du nouveau président du parti. "Je ne suis pas d'accord avec la ligne politique de Laurent Wauquiez", a-t-il indiqué mercredi.

Emmanuel Hamelin, conseiller municipal de Lyon, a annoncé par communiqué sa décision de rejoindre le parti Agir : "Les Républicains, ce n’est plus ma droite". Les propos du chef de LR montrent selon lui "que la nouvelle génération dont Laurent Wauquiez se veut le porte-parole, est en réalité plus proche des vieux discours populistes".

"Il est inconcevable qu’un dirigeant politique président d’un grand parti politique, alimente le populisme et manie la caricature", a de son côté fait savoir par communiqué Pierre Cuny, le maire de Thionville, dénonçant les propos "inacceptables" tenus par M. Wauquiez, dont il se "désolidarise complètement". "Je me mets donc officiellement en retrait du parti Les Républicains", a-t-il conclu.

Invité mercredi sur Europe 1, Eric Ciotti, conseiller départemental des Alpes-Maritimes, a qualifié ces départs successifs de "démarches individuelles". "Nous avons gagné les deux élections législatives partielles et c’est beaucoup plus important que l’attitude de quelques élus que personne au demeurant ne connaît", a-t-il tranché.

De son côté, Gilles Boyer, ancien directeur de campagne d'Alain Juppé à la primaire de la droite et du centre, et conseiller d'Edouard Philippe à Matignon, a tweeté mercredi : "Il y a des moments où partir, c’est déserter. Et il y a des moments où rester, c’est cautionner".

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-