Des "frondeurs" sur le projet de loi asile? Attal (LREM) n'y "croit pas du tout"

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Des "frondeurs" sur le projet de loi asile? Attal (LREM) n'y "croit pas du tout"

Publié le 11/04/2018 à 15:12 - Mise à jour à 15:14
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le porte-parole de La République en Marche, Gabriel Attal, a affirmé mercredi ne pas croire "du tout à la perspective de frondeurs" au sein du groupe à l'Assemblée, alors que certains élus de la majorité critiquent le projet de loi asile-immigration.

"Je ne crois pas du tout à la perspective de frondeurs au sein du groupe La République en marche", a déclaré le député des Hauts-de-Seine devant l'Association des journalistes parlementaires (AJP).

Outre le fait que tous ces élus se sont "engagés sur un programme", cet ex-socialiste a pointé une différence avec les frondeurs du précédent quinquennat pour les "avoir vus un peu de l'intérieur": "il y avait derrière une contestation de fond de la ligne politique" et "des ego" qui avaient la volonté de "se faire une place".

"Là, il n'y a pas le début du commencement de cela au sein de LREM", a-t-il affirmé, tout en reconnaissant "des interrogations, des questions" légitimes, notamment sur le texte asile-immigration qui sera débattu dans l'hémicycle à compter de lundi.

"Il n'y a pas de contestation de la ligne politique qui est portée par le gouvernement", a-t-il martelé.

Interrogé sur le groupe majoritaire à l'approche du premier anniversaire de l'élection d'Emmanuel Macron, M. Attal a reconnu qu'au départ il avait fallu "une entrée dans l'atmosphère" pour ce groupe composé en grande partie de novices en politique, mais a jugé qu'aujourd'hui, "tout le monde a trouvé sa place".

Mardi, le chef de file des députés LREM Richard Ferrand a rappelé à l'ordre les contestataires de son groupe sur le texte asile-immigration, les incitant à renoncer à défendre des amendements dans l'hémicycle, et agitant une menace voilée d'exclusion.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-