Européennes: Philippot invite les "gilets jaunes" à rejoindre sa liste

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Européennes: Philippot invite les "gilets jaunes" à rejoindre sa liste

Publié le 31/03/2019 à 16:52 - Mise à jour à 16:54
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le président des Patriotes Florian Philippot a invité dimanche les "gilets jaunes" à rejoindre sa liste pour les élections européennes, estimant que leur "révolte" devait "aller beaucoup plus loin qu'à l'Elysée" et combattre aussi l'UE, qui "tue la France".

Au cours d'un meeting de lancement de campagne à Paris, l'ancien bras droit de Marine Le Pen a annoncé sa "décision dans (un) esprit de rassemblement de proposer à des +gilets jaunes+ désireux de s'engager de venir sur (la) liste" de son parti, leur proposant une dizaine de places.

Le parti, fondé en septembre 2017, est crédité de 2% d'intentions de vote alors que la liste ne sera connue qu'en avril, selon son entourage.

Au cours de ce meeting, M. Philippot a annoncé le soutien d'une ancienne tête de liste de Debout la France dans le Grand Est en 2014, Laure Ferrari.

Partisan d'une sortie de la France de l'UE ("Frexit"), il s'est dit désireux de se "battre pour ceux qui s'appauvrissent, contre toutes les inégalités et toutes les injustices, et (de) rendre au peuple français le pouvoir par une vraie démocratie", à laquelle il a opposé "son antithèse absolue: l'Union européenne".

"Chacun sent bien, même ceux qui ne veulent pas encore franchir le pas du Frexit, que l'UE nous bloque, que l'UE nous nuit, que l'UE nous fait reculer", a-t-il déclaré.

"L'enjeu c'est donc, très clairement, (...) la révolte contre Macron", mais "au-delà de l'homme lui-même, au-delà du parti lui-même, c’est la mainmise de l’Union européenne sur la France qu’il faut dénoncer", a-t-il souligné.

"La marche des hommes et des femmes en révolte doit aller beaucoup plus loin qu’à l'Elysée ou à l'Assemblée nationale. Elle doit aller jusqu’à Bruxelles" car "'c’est à Bruxelles qu’il faut aller percer le coeur du mal qui tue la France", a-t-il lancé.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président des Patriotes Florian Philippot à Paris, le 3 janvier 2019

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-