Favorable à un rapprochement avec le FN, Mariani va rencontrer Wauquiez

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Favorable à un rapprochement avec le FN, Mariani va rencontrer Wauquiez

Publié le 18/04/2018 à 11:23 - Mise à jour à 12:02
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

L'ex-ministre Thierry Mariani, qui plaide pour un rapprochement des Républicains avec le Front national, va rencontrer "prochainement" le président de LR Laurent Wauquiez, qui a menacé de l'exclure du parti s'il opérait "le moindre début de commencement d'alliance".

"Je ne fais aucun début de commencement d'alliance; je pose simplement des questions, je voudrais que dans ce parti on réfléchisse", a déclaré M. Mariani sur LCI, jugeant que LR "n'arrivera pas à gagner seul" les prochaines échéances électorales.

"J'ai eu Laurent Wauquiez hier par SMS, on doit se voir prochainement, je suis tout à fait disposé à en discuter avec lui. J'ai vu que certains réclamaient ma tête dans le parti", a-t-il ajouté.

"Je n'ai pas rejoint le FN. Si je rejoignais le FN je devrais être viré, c'est totalement normal. Pour le moment je suis toujours dans ce parti (LR), pour le moment je le soutiens toujours, je pense que Laurent Wauquiez a une bonne ligne", sur "un certain retour aux valeurs traditionnelles de droite", "mais il faut avoir une stratégie un peu plus ouverte", a plaidé l'ancien ministre des Transports.

Selon lui, Les Républicains sont "prisonniers" d'un "piège", celui de dire qu'il n'y a aucune alliance possible. Ils ont "des désaccords profonds" avec le FN sur les questions économiques, et européennes, mais des "positions communes" en matière régalienne, et sur l'immigration, a-t-il estimé.

"L'extrême droite a changé, il faut aussi en tenir compte", a-t-il poursuivi. Donc "il faut des rapprochements, il faut peut-être discuter".

Quant à savoir s'il sera sur la liste FN aux élections européennes, M. Mariani a dit "ne rien exclure car (il) ne sai(t) pas ce qui va se passer aux européennes".

Selon des sources concordantes, la présidente du FN Marine Le Pen a proposé à l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, battu par une candidate de La République en marche lors des dernières élections législatives, de figurer en position éligible sur la liste FN aux européennes.

M. Mariani avait plaidé en mars pour un "rapprochement" avec le FN. "C'est très clair: s'il y a le moindre début de commencement d'alliance, il ne fera plus partie des Républicains", avait alors réagi Laurent Wauquiez.

L'ex-ministre a ensuite signé mi-avril avec des élus d'extrême droite une tribune appelant à l'"unité" de la droite, à laquelle Les Républicains ont réagi en répétant qu'une telle alliance constituerait "une faute".

Côté FN, Marine Le Pen a dit ne pas vouloir se "laisser enfermer par l'union des droites", qui "ne veut strictement rien dire".

"On s'en fiche un petit peu" des réactions de Laurent Wauquiez et Marine Le Pen, a réagi mercredi sur Sud Radio la députée de l'Hérault Emmanuelle Ménard, qui fait partie des 25 signataires de la tribune: "l'idée c'est pas d'unir des partis politiques" de droite, ce qui "ne marche pas" à cause notamment des "guerres de boutiques", mais d'appeler à une alliance des "électeurs de droite qui se retrouvent dans les mêmes valeurs", d'"autorité", de "culture française" notamment, a-t-elle expliqué.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le député Les Républicains (LR) Thierry Mariani à l'Assemblée nationale, le 14 février 2017

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-