François Bayrou juge nécessaire de retrouver "l'unité" en 2019

François Bayrou juge nécessaire de retrouver "l'unité" en 2019

Publié le 31/12/2018 à 12:56 - Mise à jour à 12:58
© LUDOVIC MARIN / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

François Bayrou a plaidé lundi, dans ses vœux pour 2019, en faveur de "l'unité du pays", parcouru "d'interrogations, de doutes et de désarroi" auxquels "il va falloir trouver une réponse", alors que des "gilets jaunes" promettent de se faire à nouveau entendre.

"On a besoin de retrouver l’unité du pays !". "Un pays uni, rien ne lui résiste ! Un pays divisé, il va droit à l’échec !", a écrit le président du Mouvement démocrate (MoDem), allié de la majorité présidentielle, dans un communiqué transmis à l'AFP, à quelques heures des vœux aux Français du président Emmanuel Macron.

"Si nous retrouvons cette unité…, si nous prenons conscience de ce que la France cherche: c’est-à-dire pour moi un nouveau modèle de société, qui soit plus humain, moins dépendant des forces économiques et de l'argent…, (...) si nous savons rebâtir notre État… alors je suis certain que l'année 2019 sera une bonne année pour nous tous !", a développé l'ancien ministre et maire de Pau.

"Nous ne pouvons pas laisser grandir ce sentiment d'agressivité tous azimuts, tout le monde contre tout le monde; le sentiment que tout le monde est jaloux de ce qu’il considère comme le privilège des autres, qu'on attaque les forces de l’ordre, nos institutions, la démocratie dans laquelle nous vivons, les élus comme s’ils étaient coupables de quelque chose", explique le dirigeant du MoDem, qui compte trois représentants au gouvernement.

Sans citer le mouvement des "gilets jaunes" qui dure depuis plusieurs semaines, il évoque "une période où le pays tout entier est parcouru d'interrogations, de doutes, de désarroi parfois", qui datent d'au moins 20 ans. "À chaque période électorale, ils sont apparus et puis on les a oubliés une fois les élections passées et (...) cette fois-ci, nous allons devoir y répondre", souligne l'élu.

"Il y a un aspect social, les difficultés à vivre, les fins de mois", mais "il y a une autre interrogation, qui est démocratique et civique: une grande partie du pays a le sentiment qu’elle n’est pas représentée". "À tout cela, il va falloir trouver une réponse", ajoute M. Bayrou.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le président du Mouvement démocrate (MoDem) François Bayrou lors d'une messe à la cathédrale de Aachen en mai 2018

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-