"Gilets jaunes": un simple moratoire est "absolument insuffisant", juge Retailleau

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

"Gilets jaunes": un simple moratoire est "absolument insuffisant", juge Retailleau

Publié le 04/12/2018 à 08:54 - Mise à jour à 08:56
© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le chef de file des sénateurs Républicains Bruno Retailleau a jugé mardi "absolument insuffisant" le moratoire sur la hausse des taxes sur les carburants que va annoncer le Premier ministre et a réclamé "une annulation" pure et simple.

Si "c'est au vrai sens du mot, c'est-à-dire simplement des délais avant que la hausse de taxe ne s'applique, ça n'est pas à la hauteur, ça ne calmera rien", a réagi le sénateur LR sur Public Sénat.

"C'est une proposition qui est bien en deçà de ce que souhaite le mouvement des +gilets jaunes+", a ajouté M. Retailleau qui veut que le gouvernement fasse voter à l'Assemblée nationale l'annulation de la hausse des taxes prévue au 1er janvier déjà votée par le Sénat.

"Il faut agir vite et fort parce que demain il sera trop tard, on ne pourra plus arrêter" la crise, estime le sénateur LR qui invite "Emmanuel Macron à prendre des décisions fortes et pas des demi-décisions, pas de fausses décisions", car "il ne faut plus se cacher".

"Que de temps perdu. Cela fait des mois et des mois que nous demandons cette mesure de bon sens. C'est une suppression pure et simple que nous demandons", a abondé le vice-président des LR Guillaume Peltier.

Le Premier ministre Édouard Philippe va annoncer mardi un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants prévue le 1er janvier, afin de tenter d'apaiser la crise des "gilets jaunes", ont indiqué des sources gouvernementales à l'AFP.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR) au Sénat, le 27 janvier 2018 à Paris

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-