"Gilets jaunes": Wauquiez (LR) appelle à arrêter les manifestations

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

"Gilets jaunes": Wauquiez (LR) appelle à arrêter les manifestations

Publié le 11/12/2018 à 20:31 - Mise à jour à 20:50
©DR
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Le président du parti Les Républicains (LR) Laurent Wauquiez a appelé mardi soir les "gilets jaunes" à ne pas manifester samedi, estimant qu'"on ne construira rien sur des décombres" dans une allusion aux violences survenues lors des derniers rassemblements.

"Mon souhait est que samedi prochain, il n'y ait pas de manifestation", a déclaré Laurent Wauquiez, interrogé sur BFMTV, se disant "triste qu'il ait fallu des violences pour arriver à ça", en l'occurrence les mesures annoncées par le chef de l'État lundi pour calmer la grogne sociale.

"Je sais bien que ce sont les gilets jaunes qui décident et ne prennent pas d'instruction", a-t-il encore poursuivi, mais "après avoir vu la France s'abîmer", le chef des LR souligne qu'"on ne construira rien sur des décombres, on ne peut pas construire sur le chaos".

"Cette crise a secoué tout le monde: la classe politique, les journalistes, les Français, tout le monde", a estimé M. Wauquiez qui reconnait avoir "soutenu ce mouvement (...) celui des Français assommés par les taxes et les impôts".

Mardi matin, Eric Woerth (LR) avait également appelé les "gilets jaunes" à "lever le camp des ronds-points" et "à reprendre la vie".

"A un moment donné, comme disaient les syndicats, il faut savoir arrêter un mouvement", a insisté le député LR, en soulignant que "la violence n'a rien à faire dans une démocratie".

Après quatre semaines de mobilisation des "gilets jaunes", le président de la République a tenté lundi soir d'éteindre le feu et proposé entre autres une augmentation de 100 euros par mois pour les salariés au Smic, le versement d'une prime par tous les employeurs qui le peuvent ou encore la défiscalisation des heures supplémentaires.

Ces annonces n'ont cependant pas été jugées suffisantes par de nombreux protestataires, qui ont annoncé leur détermination à poursuivre les blocages et appelé à un "acte V" samedi dans toute la France.

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-