Hommage au colonel Beltrame: "un héros ça nous oblige", estime Wauquiez

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Hommage au colonel Beltrame: "un héros ça nous oblige", estime Wauquiez

Publié le 28/03/2018 à 11:09 - Mise à jour à 11:10
©DR
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Paris

-A +A

Le président des Républicains Laurent Wauquiez a souhaité mercredi que l'hommage rendu dans la matinée au gendarme Arnaud Beltrame "soit un hommage par l'action", soulignant qu'"un héros, ça nous oblige".

"Un héros ça nous oblige. Il a donné sa vie (...) pour arrêter l’avancée de l'intégrisme islamiste et la question qu’il nous pose, c’est qu'est-ce que nous on va faire. Est-ce qu’on va persister dans notre aveuglement?", a déclaré Laurent Wauquiez sur franceinfo.

"Ce que je voudrais c’est que l’hommage qui soit rendu au colonel Beltrame ne soit pas uniquement un hommage par un discours, mais que ce soit un hommage par l’action, ce que je voudrais c’est que derrière sa mort il y ait un sursaut", a-t-il poursuivi. "C’est une mort qui émeut, mais c’est aussi une mort qui choque".

"On n'utilise pas toutes les armes qui sont nécessaires pour combattre le terrorisme islamiste", a accusé M. Wauquiez. "Le président de la République a combattu à l'époque (...) la déchéance de nationalité pour les terroristes, qui pourtant aurait été utile, contrairement à Manuel Valls, il nous a fait sortir de l'état d'urgence (...) ça a baissé le niveau de protection", a-t-il déclaré.

Le leader de la droite demande le rétablissement de l'état d'urgence, la rétention administrative des fichés S les plus dangereux et l'expulsion des étrangers qui seraient dans ce cas. Il propose aussi de "créer un délit d'incitation à la haine de la République".

"Moi je me méfie des inactions durables", a-t-il lancé en réponse au Premier ministre Edouard Philippe qui mardi a dit se "méfie(r) des réponses juridiques rapides".

"Il n'y a pas de protection absolue évidemment (...) mais enfin ça irait mieux quand même avec plus de protection qu'avec moins de protection", a-t-il jugé.

Auteur(s): Par AFP - Paris


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Municipale 2014

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-