Réforme de l'ISF: Rugy favorable à la taxation des oeuvres d'art et des yachts

  •  Soutenez l'indépendance de FranceSoir, faites un don !  

Réforme de l'ISF: Rugy favorable à la taxation des oeuvres d'art et des yachts

Publié le 01/10/2017 à 14:48 - Mise à jour à 14:50
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP

-A +A

Le président de l'Assemblée nationale François de Rugy (LREM) s'est dit dimanche favorable à la taxation des oeuvres d'art et des yachts de luxe, dans le cadre de la réforme de l'Impôt sur la fortune (ISF) préparée par le gouvernement.

"J'ai toujours été pour l'intégration des oeuvres d'art dans l'ISF", a dit le député de Loire-Atlantique dans l'émission "Dimanche en politique", sur France 3, regrettant que les milieux spécialisés s'y soient opposés.

"Pour les yachts de luxe, ça paraît logique", a-t-il ajouté, même si "vous allez avoir pour les yachts de luxe (...) des chantiers navals français qui réparent et construisent ces yachts de luxe qui vont dire +non, ne faites pas ça+".

Alors que l'Assemblée nationale doit se saisir ce mois-ci du débat budgétaire, M. de Rugy a indiqué qu'il s'attendait à "des batailles d'amendements sur l'ensemble du budget, et évidemment sur les sujets les plus médiatiques (...), l'ISF en fait partie".

Interrogé un peu plus tard sur BFMTV, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin s'est dit "favorable" à une taxation des "produits ostentatoires", tels que les yachts, les grosses cylindrées ou les jets privés.

"Ce qui est productif pour l'économie ne sera pas surtaxé, et ce qui est une valeur immobilière ne sera pas plus taxée, simplement comme avant. Je suis favorable à la taxation des produits ostentatoires", a dit le ministre.

Auteur(s): Par AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Le président de l'Assemblée François de Rugy à Orvault, en France, le 15 septembre 2017

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-