Retraites: "On va prendre le temps", "probablement" jusqu'à mi-2019, annonce Philippe

Retraites: "On va prendre le temps", "probablement" jusqu'à mi-2019, annonce Philippe

Publié le 26/10/2018 à 16:13 - Mise à jour à 16:16
© SYLVAIN THOMAS / AFP
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Le Malzieu-Ville

Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Press). Plus de détails sur les différentes typologies d'articles publiés sur FranceSoir, en savoir plus

-A +A

Le gouvernement va "prendre le temps" pour boucler sa réforme des retraites, "probablement" jusqu'à mi-2019, a affirmé vendredi le Premier ministre Édouard Philippe, laissant à son tour entendre que l'exécutif laisserait passer l'échéance des élections européennes de mai.

En marge d'une commémoration au Malzieu-Ville (Lozère) liée au centenaire de l'armistice de 1918, le Premier ministre est allé saluer des habitants, et a été interpellé par des retraités.

"On va faire une belle réforme l'année prochaine, je crois vraiment", a-t-il dit à l'un d'eux, tout en rappelant qu'elle ne concernerait pas les retraités actuels ni ceux qui vont prendre leur retraite dans les cinq prochaines années.

"On prend son temps, parce que c’est long, c’est compliqué, parce qu’on veut pas faire mal, (...) pour faire en sorte que les retraites elles soient durablement acquises pour tout le monde. Et c'est ça l'objectif", a plaidé le Premier ministre.

"On a commencé au début de l’année 2018, on va aller jusque probablement au milieu de l’année 2019, parce que c’est compliqué", a-t-il poursuivi.

La concertation "nous amène déjà en avril-mai", reconnaît désormais le Haut commissaire Jean-Paul Delevoye.

Le texte de loi qu'Emmanuel Macron voulait au départ voir "voté au premier semestre" pourrait donc être déposé après les élections européennes, pour une adoption "dans le courant de l'année 2019".

Si l'exécutif fait valoir qu'il prend du temps pour soigner une réforme considérée par toutes les parties comme sensible, il n'a jamais reconnu publiquement préférer éviter de présenter son projet en pleine campagne des européennes, où le parti présidentiel de La République en Marche (LREM) vise la première place.

Si les échanges sont restés courtois au Malzieu, Édouard Philippe a été confronté à quelques retraités mécontents de la hausse de la CSG.

"Vous savez que les retraités votent aussi? Ça vous préoccupe?", a lancé l'un d'eux. "Non, ce qui m'inquiéterait c'est qu'on ne fasse rien pour essayer de remonter le pays", lui a répondu M. Philippe.

"Nous avons conscience de leur demander un effort (aux retraités). Mais il est essentiel que notre société valorise davantage le travail et que le financement de la protection sociale ne se fasse pas au détriment des actifs", plaide-t-il vendredi dans une interview au Midi Libre.

Auteur(s): Par AFP - Le Malzieu-Ville

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le gouvernement va "prendre le temps" pour boucler sa réforme des retraites, "probablement" jusqu'à mi-2019, a affirmé vendredi le Premier ministre Édouard Philippe.

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-