Schiappa annonce la reprise des IVG dans un hôpital de la Sarthe

  •  FranceSoir a besoin de votre soutien, SIGNEZ LA PETITION !  

Schiappa annonce la reprise des IVG dans un hôpital de la Sarthe

Publié le 07/09/2018 à 12:57 - Mise à jour à 13:04
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): Par AFP - Rennes

-A +A

L'hôpital sarthois du Bailleul, situé entre Angers et Le Mans, pourra reprendre fin septembre son activité d'IVG stoppée depuis le début de l'année faute d'un nombre suffisant de médecins obstétriciens, a annoncé vendredi Marlène Schiappa dans un communiqué.

"Depuis janvier 2018, le Pôle Santé Sarthe et Loir avait suspendu l'activité d'IVG, cette situation étant liée à la démographie médicale dans le département de la Sarthe, au départ à la retraite du médecin qui réalisait les IVG et au fait que trois des quatre praticiens présents avaient fait valoir leur clause de conscience", précise le communiqué.

A l'issue d'une réunion au Mans avec les professionnels du secteur, la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa, également conseillère municipale du Mans, a annoncé la reprise de l'activité à partir de fin septembre.

La nouvelle organisation s'articulera autour "du médecin, qui n'a pas fait valoir sa clause de conscience, et dont le temps de travail est passé de 60 à 100% au 1er juillet (...) et des sages-femmes de l'établissement qui pourront réaliser les IVG médicamenteuses (50% des actes) sous la responsabilité du médecin", indique le ministère.

Une continuité sera par ailleurs assurée sur les périodes de non-présence du médecin dans l'établissement par les établissements de santé environnants. Le nouveau dispositif sera évalué début 2019.

Malgré la fermeture du service, qui a réalisé 67 IVG en 2017, "aucune IVG n'a été refusée en Sarthe", ajoute le communiqué, qui évoque un délai moyen d'intervention de 10 jours. Les patientes avaient été réorientées vers Le Mans ou Angers, à 50 km du centre hospitalier du Bailleul.

"L'IVG est un droit (...)", a déclaré Marlène Schiappa, citée dans le communiqué, "aucune femme en France ne peut être empêchée dans les faits d’accéder à l'IVG, en Sarthe comme ailleurs".

Interrogé, l'hôpital du Bailleul précise avoir des difficultés pour recruter un médecin obstétricien depuis le départ à la retraite du second médecin du service l'an dernier. "On ne pouvait pas maintenir l'activité, c'était trop risqué, on ne pouvait pas répondre à la demande avec un seul médecin à 60%", précise l'établissement.

Un médecin à temps partiel devrait être recruté en début d'année prochaine. "Le dispositif reste un peu fragile, l'idéal serait d'avoir deux médecins à temps plein", selon l'hôpital. Le poste est ouvert depuis novembre 2017.

Auteur(s): Par AFP - Rennes


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.



PARTAGER CET ARTICLE :


Marlène Schiappa à Paris le 24 juillet 2018

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-