Une minorité de comptes a inondé Twitter pendant l'affaire Benalla

  •  Vous appréciez FranceSoir, soutenez son indépendance !  

Une minorité de comptes a inondé Twitter pendant l'affaire Benalla

Publié le 03/08/2018 à 15:22 - Mise à jour à 15:24
© JOSH EDELSON / AFP/Archives
PARTAGER CET ARTICLE :
Auteur(s): Par AFP - Paris
-A +A

Près de la moitié des tweets sur l'affaire Benalla ont émané de comptes Twitter "pro-Mélenchon", "pro-Rassemblement national" et "russophiles", dont certains sont automatisés, selon une analyse d'EU DisinfoLab, une ONG luttant contre la désinformation.

Avec 4 millions de tweets publiés par quelque 250.000 personnes, l'affaire Benalla a trouvé une résonance "énorme" sur les réseaux sociaux, toutefois "1% des comptes ont publié 44% du contenu", a expliqué vendredi à l'AFP Alexandre Alaphilippe, chercheur au sein de cette ONG, en précisant que ces premiers éléments d'analyse seront complétés une fois l'étude terminée.

Parmi ces quelque 2.600 comptes, "il y a des comptes qui sont à la fois pro-Mélenchon, pro-Rassemblement national", mais aussi "russophiles", certains appartenant à des personnes réelles et d'autres à des comptes "à pseudonymes ou automatisés" tweetant "24 heures sur 24", détaille l'expert.

"Ce sont des comptes qui génèrent du trafic et qui ont la capacité de toucher pas mal de monde. Certains sont impliqués dans tous les débats depuis la campagne présidentielle", ajoute-t-il.

Invité par l'AFP à réagir à l'étude, le secrétaire d'État au Numérique, Mounir Mahjoubi, a estimé qu'il y avait "clairement eu une volonté opportuniste d’utiliser une +actualité chaude+ pour accélérer sa diffusion et favoriser une polarisation de l’opinion".

M. Alaphilippe souligne toutefois que des "comptes pro-Macron" ont eux aussi abondamment tweeté sur l'affaire Benalla.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a affirmé lors du compte-rendu du Conseil des ministres "se réjouir que toute la transparence soit faite sur la diffusion de ce type de messages".

M. Griveaux a également jugé positive une initiative du groupe de centre-droit Agir, qui a demandé à Philippe Bas, le président de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire Benalla, de faire en sorte que la commission se saisisse de "la manipulation attribuée aux comptes russophiles sur Twitter pour déstabiliser l'exécutif français."

Auteur(s): Par AFP - Paris

PARTAGER CET ARTICLE :

Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




Le logo de Twitter pris en photo le 4 novembre 2016 au siège de la compagnie à San Francisco, en Californie

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-